La centrale de Baixo Iguaçu (Brésil) : 3 turbines hydrauliques Kaplan

Alstom a annoncé la signature d’un contrat avec Neoenergia, l’un des principaux opérateurs privés du Brésil, pour la fourniture de 3 turbines hydrauliques Kaplan destinés à la centrale hydroélectrique de Baixo Iguaçu.

Cette centrale hydroélectrique, installée sur la rivière Iguaçu, dans l’État du Paraná, utilisera pour la première fois au Brésil le plus grand modèle de turbines verticales de type Kaplan, avec une capacité de production de 350 MW.

La mise en service de la première unité est prévue au deuxième semestre 2015. L’ensemble des composants électromécaniques fournis par Alstom seront produits à Taubaté (État de São Paulo), où le groupe dispose de l’une de ses plus importantes usines de fabrication d’équipements hydroélectriques au monde, destinés au marché régional et à l’exportation.

Les turbines Kaplan sont adaptées aux barrages dotés de petits réservoirs, ce qui est le cas sur la rivière Iguaçu. La centrale de Baixo Iguaçu, à faible hauteur de chute (15,7 mètres), sera capable de produire de l’électricité tout au long de l’année quel que soit le débit du fleuve, tant en périodes d’inondations que lors des saisons sèches.

« Alstom a équipé près de 40 % du marché brésilien de l’électricité et a déjà livré plus de 100 turbines et alternateurs au Brésil au cours des dix dernières années, a déclaré Marcos Costa, président d’Alstom au Brésil. Baixo Iguaçu constitue un nouvel exemple de notre engagement et de nos efforts pour fournir au marché brésilien de l’électricité les meilleures solutions, les plus performantes et les plus propres. »

En mars 2012, Alstom a posé à Taubaté la première pierre de son centre technologique dédié au secteur hydroélectrique pour l’Amérique latine, et notamment aux centrales électriques équipées de turbines Kaplan. Le groupe a investi près de 6 millions d’euros dans cette installation, qui sera inaugurée à la mi-2013. Le centre technologique sera notamment équipé d’un banc d’essai chargé de tester des modèles réduits de turbines et doté d’équipements ultramodernes.

** Ce contrat, qui inclut aussi les équipements de levage, s’élève à près de 160 millions d’euros, dont 110 millions pour Alstom.

Partagez l'article

 



Articles connexes

Poster un Commentaire

Soyez le premier à commenter !

Me notifier des
avatar
wpDiscuz