La centrale thermique du Havre captera du CO2

Le groupe EDF est engagé, en partenariat avec Alstom et avec la participation de Veolia Environnement, dans la réalisation d’un démonstrateur de recherche de captage de CO2 sur l’unité n°4 de la centrale de production d’électricité au charbon EDF du Havre (Haute-Normandie).

La technologie, proposée par Alstom et retenue par EDF, est celle du « captage post-combustion aux amines ». Elle sera testée sur le CO2 présent dans les fumées issues de la combustion du charbon de la centrale thermique du Havre. Les amines constituent la base du réactif utilisé pour extraire le CO2 des fumées. Des technologies « par lavage aux amines » sont couramment utilisées dans le secteur de la purification du gaz naturel. La technologie qui sera testée au Havre a été spécialement développée par The Dow Chemical Company, en partenariat avec Alstom, pour une nouvelle application dans le secteur de la production d’électricité.

Ce démonstrateur de recherche aura pour objectif de réduire la consommation d’énergie et d’amines de l’installation. Il permettra aussi de vérifier les performances de cette technologie en milieu industriel et d’analyser sa flexibilité en exploitation.

Veolia Environnement interviendra sur le traitement des effluents du démonstrateur et sur la valorisation du CO2 recueilli.

Ce projet se déroulera sur la période 2010-2013 en trois phases : étude, construction et exploitation. D’un montant de 22 millions d’euros, il a obtenu un financement de 25 % du Fonds Démonstrateur coordonné par l’ADEME.

Depuis 2006, dans le cadre de sa stratégie multi-produits, Alstom a annoncé des accords avec AEP, Statoil, Vattenfall, E.ON, Total, The Dow Chemical Company, PGE Elektrownia et Transalta en vue de tester les technologies de captage du CO2. A ce jour, Alstom a lancé l’exploitation de six projets pilotes de captage du CO2 avec EPRI et We Energies dans le Wisconsin (États-Unis), AEP Mountaineer aux États-Unis, E.ON en Suède, Vattenfall en Allemagne, Total en France et Dow aux États-Unis.

Partagez l'article

 



Articles connexes

Poster un Commentaire

3 Commentaires sur "La centrale thermique du Havre captera du CO2"

Me notifier des
avatar
Trier par:   plus récents | plus anciens | plus de votes
Samivel51
Invité

Et les amines, on les cueille sur les arbres? Combien de pétrole et d’émissions de CO2 pour les fabriquer?

Samivel51
Invité

Et après, elles deviennent quoi les amines gavées de carbone? Tout ceci ressemble fort à un enfumage en règle. Au propre comme au figuré.

Sicetaitsimple
Invité

Que je sache, les procédés de captage aux amines sont les procédés de la génération qui viendra en premier lieu, car déjà testés dans un certain nombre d’applications, notamment de production de CO2 pour usages alimentaires ( Boissons, neige carbonique,..).Je ne dispose pas d’une analyse de cycle de vie, mais je n’ai pas compris que les amines soient spécialement énergétivores. Bref, si on doit capter et stocker du carbone, quels sont vos arguments pour dire que ce n’est pas (au moins dans un premier temps) une solution à expérimenter?

wpDiscuz