La chaleur humaine du métro comme moyen de chauffage !

Dans un article publié par Reuters en date du 3 septembre, on apprend que "la chaleur dégagée par les voyageurs du métro parisien va être utilisée pour chauffer un immeuble du centre de Paris."

Cette annonce a été réalisée par l’organisme Paris Habitat, "le premier bailleur social de la capitale". L’immeuble en question est situé rue Beaubourg (15ème arrondissement) et fait actuellement l’objet d’un programme de réhabilitation qui se veut "exemplaire d’un point de vue environnemental".

Concrétement, la chaleur émise par les passagers, estimée en moyenne et individuellement à environ 100 watts, associée au frottement des rames des trains sur les rails entrainent une élévation de la température pour arriver au final à une moyenne de 17°C, quelque soit la période de l’année.

Le système utilisera des conduits d’acheminement de chaleur en provenance du sous-sol, vers des échangeurs afin de maintenir l’eau à une température suffisamment chaude pour alimenter les canalisations de chauffage à destination de 17 logements. Une précision est donnée quant à la consommation d’énergie résultante : elle devrait être de 77,8 kilowattheure (kWh) par an et par m2 soit "un niveau inférieur aux 80 kWh demandés par le Plan climat de la ville de Paris".

D’après Reuters, ce projet lancé à titre expérimental devra faire l’objet d’un appel d’offres. Une fois cette phase terminée, les travaux seraient lancés courant 2011.

Mais rien est encore officialisé car la faisabilité du projet doit encore être prouvée
. "Si le principe est techniquement faisable, la réalisation dans ce contexte spécifique n’a pas encore été testée et validé. Il faudra assurer l’étanchéité entre le métro et l’immeuble tant du point de vue de l’incendie que du point de vue de l’hygiène. La pompe à chaleur est prévue pour fonctionner en air extérieur, une utilisation en milieu confiné pourrait provoquer des dysfonctionnements. L’empoussièrement de l’échangeur de la pompe à chaleur, en contact avec l’air du métro, sera important et provoquera des pertes de rendement. Cela nécessitera un entretien et un changement des filtres réguliers pour ne pas détériorer les performances de la pompe à chaleur. Cela aura une incidence financière et technique importante", a précisé entre temps un communiqué de Paris Habitat.

Partagez l'article

 



Articles connexes

Poster un Commentaire

2 Commentaires sur "La chaleur humaine du métro comme moyen de chauffage !"

Me notifier des
avatar
Trier par:   plus récents | plus anciens | plus de votes
Pastilleverte
Invité

Je suggère de multiplier les jours de grève RATP en hiver, le seuil des 100 watts étant alors dépassé, dirais-je empiriquement au vu de mon expérience personnelle; En revanche, interdiction en été ou par temps chaud..

jeff_1982
Invité

Entres les usagers et les machines, il y a des watts qui se perdent !! Avec une bonne PAC on pourrait chauffer des immeubles complets à chaque gare. C’est un puit Canadien géant cette affaire. La RATP pourrait meme se venter de climatiser ses gares car toute l’energie qui sera récupérée rendra le lieu plus agréable (surtout en été pendant les greves.. 😉 )

wpDiscuz