Enerzine

La chasse aux particules retransmise mardi sur le web

Partagez l'article

Mardi 30 mars 2010, le LHC devrait produire ses premières collisions de protons à haute énergie et l’événement fera l’objet d’une retransmission sur le web.

Des faisceaux de protons circulent depuis le 19 mars 2010 à une énergie de 3,5 TeV dans le tunnel du LHC, une énergie jamais atteinte auparavant par aucun accélérateur de particules. Mardi 30 mars, les opérateurs du LHC tenteront pour la première fois de réaliser des collisions au niveau d’énergie record de 7 TeV (3,5 TeV par faisceau). La procédure pour amener les faisceaux à entrer en collision est complexe. Par comparaison, aligner les deux faisceaux revient à lancer deux aiguilles de part et d’autre de l’Atlantique et à les faire se rencontrer au milieu de l’océan. Il est donc possible que plusieurs jours soient nécessaires avant de produire de telles collisions. Le jour de la première tentative, l’événement sera transmis en direct depuis le Cern.

En France, plus de 400 physiciens et ingénieurs du CEA/Irfu et du CNRS/IN2P3 ont contribué à la genèse et au développement des quatre détecteurs du LHC.

Les quatre détecteurs du LHC ont des buts et des conceptions complémentaires. Atlas et CMS sont notamment destinés à déterminer l’existence d’un ou de plusieurs bosons de Higgs et à « traquer » de nouvelles particules appelées « supersymétriques ». Ils seront capables de traiter le même volume d’informations que tout le réseau de télécommunications européen actuel. Deux autres détecteur sont destinés à des études particulières : Alice et LHCb.

L’expérience Alice doit pouvoir mettre en évidence et étudier un état particulier de la matière aux origines de l’Univers, le plasma quark-gluon, un état où quarks et gluons ne sont pas “ emprisonnés ” sous forme de protons et de neutrons. En étudiant spécifiquement les mésons B (particules composées d’un quark b et d’un antiquark), l’expérience LHCb s’intéressera à l’antimatière, l’objectif étant de mieux comprendre pourquoi l’Univers est constitué de matière plutôt que d’antimatière.

Le 30 mars prochain est un événement très attendu par les physiciens du monde entier travaillant auprès des détecteur, pour lesquels de nouveaux horizons scientifiques s’ouvriront. À ce niveau d’énergie, les scientifiques vont pouvoir vérifier les données et prédictions des expériences précédentes. En particulier, les nouvelles particules, prédites ou non, qui pourront être découvertes les aideront à comprendre comment fonctionne notre Univers.

Une fois les collisions à 7 TeV effectuées, il est prévu de faire fonctionner le LHC en continu pendant une période de 18 à 24 mois, avec un court arrêt technique à la fin de 2010. On disposera alors de suffisamment de données pour confirmer la prééminence du LHC au plan mondial dans le domaine de la physique des hautes énergies. Au terme de cette première phase d’exploitation, un arrêt plus long permettra de préparer le LHC à une énergie encore plus élevée : l’énergie de collision nominale de 14 TeV.

 

IMAGES : 30/03/2010

La chasse aux particules retransmise mardi sur le web

La chasse aux particules retransmise mardi sur le web

La chasse aux particules retransmise mardi sur le web

LHC Collision

LHC Collision

La chasse aux particules retransmise mardi sur le web

La chasse aux particules retransmise mardi sur le web

La chasse aux particules retransmise mardi sur le web

La chasse aux particules retransmise mardi sur le web

La collision a été réalisée après 3 tentatives.

Des centaines de collision sont programmés en 2010 …

 

Vous pourrez suivre l’évènement sur INTERNET en WEBCAST : ICI


Partagez l'article

 



    Articles connexes

    Poster un Commentaire

    7 Commentaires sur "La chasse aux particules retransmise mardi sur le web"

    Me notifier des
    avatar
    Trier par:   plus récents | plus anciens | plus de votes
    enerZ
    Invité

    12h42 : les faisceaux de protons circulent à 3.5 TeV. Prochaine étape : La collision !!

    enerZ
    Invité

    12:51 Les opérateurs ont stabilisé les faisceaux.

    enerZ
    Invité

    12:57 Collision imminente !!

    enerZ
    Invité

    12:58 C’est fait ….

    enerZ
    Invité

    13:00 Les détecteurs ont enregistré la collision.

    Maurice.arnaud
    Invité
    Super: Il ne reste plus qu’à dépouiller les résultats de la collision pour savoir si cette collision a permis ou non de créér un BOSON de Higgs .La question qui se pose maintenant(pour ceux qui s’interessent à la création via le LHC d’un BOSON de Higgs) est;combien de temps va durer le dépouillement des résultats et leurs interprétations pour savoir si oui ou non,on a pu recréer gràce au LHC,ce « BOSON de Higgs » (qui selon la physique fondamentale des particules élémentaires unifiées)est la particule primordiale à l’origine de l’existence de la masse de toutes les particules élémentaires dont la matière… Lire plus »
    christian
    Invité

    le Pr. Brahic, spécialiste du soleil nous disait en cours qu’il se moquait -gentiment- les cosmologistes en disant : « avec un photon, vous faites trois thèses ». Là le ratio est encore plus dingue : des centaines de chercheurs sur … 1 manip. Combien sont-ils autour des écrans ?! C’est bien à cause de la difficulté à collaborer à des milliers que T.B. Lee a inventé le www. Ce Boson, c’est un peu notre Lune, le LHC, c’est notre Apollo. Merci le CERN. Vive l’Europe.

    wpDiscuz