Enerzine

La Chimie au secours du réchauffement climatique

Partagez l'article

Un domaine dans lequel elle peut aider à combattre nos mauvaises habitudes est celui de l’environnement par l’intermédiaire d’une classe de composés chimiques toujours en cours de développement les matériaux poreux. Ce sont des composés assemblés en réseau à partir de matériaux organiques ou inorganiques, extrêmement poreux et capables de ce fait de retenir au sein de leurs structures toutes sortes d’autre composés chimiques en grande quantité. Une de leur application est ce que l’on appelle la catalyse d’une réaction chimique. Le dit catalyseur, une éponge poreuse qui retient la substance catalysant la réaction, permet d’accélérer considérablement et d’améliorer le rendement de la réaction catalysée.

La Chimie au secours du réchauffement climatiqueLa porosité de ces matériaux est leur caractéristique majeure qui permet de présumer de ses performances futures comme catalyseur ou pour d’autres applications. La photo ci contre vous montre la structure du dernier né d’entre ces matériaux, le MIL-101, l’éponge la plus poreuse au monde puisqu’un M3 de ce matériau peut stocker jusqu’à 400 M3 de … CO2 !

C’est dire qu’en ces temps de réchauffement climatique ce matériau à de l’avenir devant lui. Nous cherchons désespérément à stocker d’une manière ou d’une autre les tonnes de CO2 que notre activité économique envoie fatalement chaque jour dans l’atmosphère. Voilà un début de solution sans aucun doute moins couteux que de réinjecter ce gaz au fin fond des réservoirs pétroliers ou gaziers. On pourrait imaginer par exemple qu’une telle éponge à CO2 soit placée en sortie de cheminée industrielle ou même à la sortie de votre pot d’échappement pour y capter les exhalaisons de votre moteur.

On peut également penser que l’on pourrait s’en servir comme d’un réservoir à Hydrogène, le vecteur d’énergie de l’avenir, pour alimenter votre moteur en carburant.Il faudra néanmoins, nous dit le représentant de l’Institut Lavoisier à St Quentin en Yvelines, créateur de ce matériau, une dizaine d’année pour passer de la théorie à la pratique, c’est à dire en maitriser la fabrication et adapter les caractéristiques du matériau aux applications que l’on pressent pour lui.

Autre application envisageable, celui de cage à médicament qui permettrait la diffusion progressive dans le corps humain de telle ou tel principe médical, l’insuline pour les diabétiques, des anticancéreux ou des antiinflammatoires pour les sportifs.

[ Archive ] – Cet article a été écrit par CaDerange


Partagez l'article

 



    Poster un Commentaire

    Soyez le premier à commenter !

    Me notifier des
    avatar
    wpDiscuz