La chine fait obstacle au GIEC avec 1 500 amendements

La Chine a déposé environ 1 500 amendements sur le texte que les experts mondiaux sur l’évolution du climat (GIEC) tentent de finaliser à Bangkok depuis lundi.

Le troisième volet du GIEC examine les moyens nécessaires à mettre en oeuvre afin d’atténuer le réchauffement de la planète.

Les représentants chinois exercent des pressions pour que le texte final précise que les nations industrialisées doivent être tenues pour responsables de la plupart des émissions de gaz à effet de serre dans l’atmosphère.

"Ils veulent une déclaration qui évalue à 75% la part de responsabilité de ces pays", explique un délégué qui a souhaité conserver l’anonymat. "Mais ils ne veulent pas d’une déclaration qui affirmerait que cette proportion s’atténue. Dans les années 70, la proportion cumulée était de 90%, aujourd’hui elle n’est plus que de 77%. Ils ne veulent pas entendre parler de ces chiffres. Ils ne veulent évoquer que ceux qui les arrangent.", explique-t-il.

Partagez l'article

 



      

Articles connexes

Poster un Commentaire

Soyez le premier à commenter !

Me notifier des
avatar
wpDiscuz