La Chine prévoit de breveter sa technologie nucléaire

D’après Ouyang Yu, membre de l’Académie des Sciences de Chine (CAS) et concepteur du premier réacteur nucléaire chinois, la Chine va développer sa propre technologie de réacteurs nucléaires de troisième génération (plus sûrs et plus économes que la deuxième génération mais sans bouleversement technologique).

Pour réduire ses émissions de gaz à effet de serre et afin de s’affranchir d’une dépendance énergétique vis-à-vis des pays étrangers, la Chine a prévu d’augmenter la part du nucléaire dans sa production totale de 1,9% en 2006 (soit une production totale de 54,8 milliards de kwh) à 4% d’içi 2020, d’après SUN Qin, chef de l’autorité atomique chinoise (CAEA).

Elle va progressivement se détacher de sa dépendance aux technologies importées afin que les futurs réacteurs de troisième génération soient développés selon des technologies exclusivement chinoises d’ici 2020, et se constituer ainsi un parc d’une capacité de 40 Gigawatts.

La Chine va pour cela s’appuyer sur le transfert de technologie accompagnant l’achat de 4 réacteurs auprès de l’américain Westinghouse Electric Company qui a remporté le marché face au français Areva pour environ 5,9 milliards d’euros. Le premier de ces réacteurs AP1000 (réacteur à eau pressurisée, troisième génération) devrait entrer en service en 2013.

 
BE Chine numéro 40 (3/05/2007) – Ambassade de France en Chine / ADIT – http://www.bulletins-electroniques.com/actualites/42595.htm
Partagez l'article

 



Articles connexes

Poster un Commentaire

Soyez le premier à commenter !

Me notifier des
avatar
wpDiscuz