La Chine veut sa réserve stratégique en pétrole

La chine n’étant pas membre de l’AIE, elle n’a donc pas d’obligation d’alimenter des réserves stratégiques en pétrole qui permettraient de faire face à des situations de pénurie ou de crise dans ses approvisionnements.

C’est dans cet esprit que le président chinois Hu Jintao a discuté avec les dirigeants saoudiens (ce week-end) de la nécessité pour la Chine de se constituer une réserve stratégique en pétrole utilisée en cas d’urgence. Elle devrait être installée dans une ville côtière du sud-est de la Chine. L’Arabie Saoudite devient le premier fournisseur de brut de la Chine avec 22,18 millions de tonnes en 2004.

Les réserves détenues par les membres de l’AIE (Agence Internationale de l’Energie) représentent plus de 4 milliards de barils, répartis entre secteur privé et pouvoirs publics.

Les pays appartenant à l’AIE sont soumis à l’obligation de détenir chaque année des réserves couvrant au minimum 90 jours d’importations (sur la base des importations réalisées l’année précédente).

Partagez l'article

 



Articles connexes

Poster un Commentaire

Soyez le premier à commenter !

Me notifier des
avatar
wpDiscuz