La Commission soupçonne une entente entre GDF et EON

La Commission européenne a ouvert aujourd’hui une procédure formelle à l’encontre d’E.ON et de Gaz de France. Elle soupçonne les deux Groupes de s’être partagé le marché européen.

Cette affaire fait suite à des inspections menées en 2006 dans les locaux d’E.ON et de GDF en Allemagne et en France. Selon les renseignements obtenus, les deux Groupes se seraient mutuellement engagés à rester à l’écart du marché national de l’autre, et ce même à l’issue de la libéralisation des marchés du gaz en Europe.

Cet accord et/ou cette pratique concertée pourraient porter notamment sur les livraisons de gaz naturel via le gazoduc MEGAL. Ce gazoduc, qui appartient conjointement à E.ON et Gaz de France, assure le transport de gaz dans le sud de l’Allemagne entre les frontières germano-tchèque et germano-autrichienne, d’une part, et la frontière franco-allemande, d’autre part.

La Commission ne dispose pas à ce jour de preuves concluantes, mais traitera ce dossier en priorité.

 
(src: CP – UE)
Partagez l'article

 



            

Articles connexes

Poster un Commentaire

Soyez le premier à commenter !

Me notifier des
avatar
wpDiscuz