La consommation du Manoir du Petit Plessis optimisée

Chauffer un manoir n’est pas une mince affaire. Vincent Charpin, propriétaire du Manoir du Petit Plessis (Ste Luce-sur-Loire, 44) peut en témoigner.

"Lorsque l’on doit chauffer de telles surfaces – le Manoir du Petit Plessis atteint 500 m2 et ses dépendances pas moins de 300 m2 – et que l’on est équipé d’un système de chauffage à gaz propane, on a constamment l’angoisse de la fenêtre ouverte".

Il décide alors de s’intéresser aux énergies renouvelables pour une question économique mais aussi pour le côté écologique de la démarche. Le choix de la géothermie par captage vertical s’est rapidement imposé comme la solution la plus adéquate pour plusieurs raisons :

  • Avec la géothermie, les appareils de chauffage existants (radiateurs en fonte et distribution acier) peuvent être conservés, minimisant ainsi l’investissement global.
  • La géothermie par captage vertical est particulièrement adaptée aux grands volumes et s’avère être la solution la plus économique pour les bâtiments de plus de 150 m2. Une estimation sur 10 ans a permis d’évaluer le retour sur investissement à moins de 7 ans.
  • M. Charpin, soucieux de son parc classé de 2,5 ha, souhaite également préserver l’aspect visuel de son terrain : "Le forage vertical est la technique la moins destructrice pour le paysage".

La consommation du Manoir du Petit Plessis optimisée

L’étude préalable qui comprend 4 phases, a été menée par GE-Thermie (analyse du besoin du client et des contraintes techniques, remise de l’offre, essai de forage pour mesurer la structure géologique, présentation de l’ensemble du projet forage et chauffage au client).

La consommation du Manoir du Petit Plessis optimisée
Partagez l'article

 



Articles connexes

Poster un Commentaire

2 Commentaires sur "La consommation du Manoir du Petit Plessis optimisée"

Me notifier des
avatar
Trier par:   plus récents | plus anciens | plus de votes
Remi8
Invité
une fois de plus on parle de remplacer une production énergétique par une autre sans essayer de réduire les besoins. Certes isoler une telle batisse est pas une mince affaire mais il y a toujours des pistes (comble perdue ou rampant, double vitrage, ventilation performante…). De plus, même en géothermie verticale, cela reste de l’électricité et peut-être du fluide frigorigène. Donc l’environnement et l’écologie je les cherche encore, malgrés la réduction de la cconsommation de kWh. Certes la géo verticale est la moins consommatrice mais la plus couteuse, d’ou l’interet pour une telle surface. On est encore loin de l’optimisation… Lire plus »
Thy
Invité

Bonjour, Tu as un avis sur la géothermie qui pourrait peut-être m’intérresser. Je suis sur le point de me positionner sur le sujet, je m’interroge sur le coût ‘consommation élect’ outre le coût d’installation. Le choix n’est décidemment pas facile. Merci de ta réponse.

wpDiscuz