Enerzine

La déperdition d’énergie des immeubles cartographiée

Partagez l'article

A partir d’aujourd’hui et jusqu’au 25 octobre au Palais Brongniart se tient les 2es journées parisiennes Energie et Climat. A cette occasion, la Ville de Paris devrait annoncer la mise à disposition des Parisiens, une carte thermographique leur permettant de voir la déperdition de chaleur et de chercher les solutions adéquates.

"Cette carte thermographique a été réalisée sur 500 immeubles de style et d’âge très différents et, dans le courant de l’année 2010, chaque Parisien aura sur un site internet l’équivalent de son immeuble, ce qui permettra à chacun de mettre en pratique les économies d’énergie nécessaire dans son propre immeuble." indique la première adjointe PS au maire de Paris, Anne Hidalgo, chargée de l’urbanisme sur son site internet.

Et d’ajouter "cette carte thermographique ne sera pas seulement aérienne, mais également de façade, avec la couleur rouge représentant les pertes d’énergie les plus importantes. De nombreux enseignement découlent de cette carte, notamment que les logements sociaux sont mieux isolés que les logements privés et que 80% du bâti parisien date d’avant les premières réglementations thermiques".

De son côté, l’adjoint à l’environnement Denis Baupin a précisé que chaque Parisien pourra en "tirer des préconisations générales en matière d’économies d’énergie pour son propre immeuble, même si cette photographie ne remplace pas un diagnostic thermique".

Durant les journées parisiennes Energie et Climat, il sera possible de découvrir une mini-éolienne urbaine sur la Place de la Bourse.


Partagez l'article

 



    Articles connexes

    Poster un Commentaire

    7 Commentaires sur "La déperdition d’énergie des immeubles cartographiée"

    Me notifier des
    avatar
    Trier par:   plus récents | plus anciens | plus de votes
    Guydegif(91)
    Invité

    Très Bien ! faudrait ensuite appliquer à toutes les localités de France …..pour être cohérent ! Bonne continuation ! A+ Salutations Guydegif(91)

    Calboc75
    Invité

    Après plus de 30 ans de crise énergétique, de bilan thermique, maintenant des cartes thermographiques… Agir pour coller de simple plaque d’ isolation sur les vielles façades en brique serait bien plus efficace…

    Nevers
    Invité
    L’ennui avec ce genre d’initiatives qui se contentent d’abord d’informer,sans plus,dans une première phase. C’est qu’elle peut-être suivie quelques années aprés par des obligations(via des lois nationales ou des décrets ou des arretés municipaux) de travaux imposés à tous les propriètaires y compris ce qui n’ont plus les moyens même avec des aides trop souvent insuffisantes et inappropriées au moyens de bons nombres de petits propriètaires modestes.Sans oublier le nombre important d’aigrefins,rois de la surfacturation, qui vont se faire un plaisir de profiter de l’aubaine(c’est dèjà commencé dans certaines régions de France où sous prétexte d’images thermographiques prises par hélicoptères,des démarcheurs arnaqueurs vous font faire… Lire plus »
    Guydegif(91)
    Invité
    OK, je comprends ce que vous dites, mais ce n’est pas une raison de ne rien faire ! Si l’appart ou la maison c’est une passoire, ignorée jusque là, et qu’enfin c’est mis en évidence, autant faire qq chose contre pour corriger et arrêter de réchauffer les p’tis oiseaux….. Aux autorités de l’état de mettre en place via l’ADEME ou autre organismes  »60 millions de consommateurs » ou  »répression des fraudes », etc…           le calcul du  »juste-prix des travaux d’isolation corrective » et des garde-fous anti-arnaqueurs….            Si on veut on peut ! Il n’y a rien de tel que le gâchis ! Evitons-le au… Lire plus »
    bmd
    Invité
    Les déperditions d’énergie par les bâtiments sont la première cause de gaspillage d’énergie en France. Une sensibilisation est donc nécessaire, d’autant plus que cela reviendra beaucoup moins cher à la collectivité de faire cesser ce gaspillage que de développer l’éolien et le solaire à grand renfort de subventions pour un résultat très médiocre. Mais les margoulins sont à l’oeuvre, et il est donc impératif en même temps de développer une expertise dans laquelle il soit possible d’avoir une confiance absolue. Nous n’en prenons malheureusement toujours pas le chemin, et nos élus ne favorisent pas semble-t-il le développement de cette expertise.… Lire plus »
    Bx
    Invité

    A Bordeaux, cette carte a été réalisée par la Communauté Urbaine de Bordeaux il y a près de 2 ans :

    Nature
    Invité

    Certes isoler se justifie ,mais à condition de prendre en compte le style des maisons,surtout des façades.S’il  est aisé d’intervenir sur les constructions postérieures à 1960,souvent plates,il n’en va pas de même pour tout ce qui est antérieur ,ex. les immeubles hausmanniens.

    wpDiscuz