La DREAL s’équipe en géothermique par captage vertical

La DREAL Bretagne (Direction Régionale de l’Environnement, de l’Aménagement et du Logement) a équipé son nouveau bâtiment avec un système géothermique par captage vertical, l’objectif étant de se rapprocher d’une consommation proche d’un label BBC.

Ce choix a conduit Eiffage construction ille et vilaine, l’investisseur General Electrique, et l’entreprise Cegelec Ouest en charge de l’ensemble des lots Techniques Fluides, à rechercher diverses solutions d’optimisation énergétique et à retenir en finalité un mode de chauffage utilisant une énergie renouvelable.

Comment chauffer un bâtiment de 6000 m² à faible coût ?

Le MORGAT, situé dans la Zone Atalante Champeaux à Rennes, occupera une surface totale de 6000 m² et comprendra 190 bureaux pouvant accueillir 269 agents. L’augmentation continuelle et inéluctable du prix des énergies fossiles, pétrole et gaz nécessiterait des frais élevés pour chauffer cette construction. Une des énergies les moins coûteuses et les plus performantes
sur les terrains vastes est alors retenue : la géothermie très basse énergie par champ de captage vertical. Cegelec Ouest choisit la société Ge-Thermie pour l’étude et la réalisation de ce chantier.

Une étude préliminaire essentielle

Dans le cas d’un champ de captage de cette importance, le 1er point à vérifier est la compatibilité avec la constitution géologique du sous-sol sur les 100 m de profondeur du projet et la surface du terrain disponible. Le 2nd point consiste à analyser les données du bureau d’étude sur le calcul des longueurs et la puissance fournie par le champ de captage. Après une 1 ère analyse de ces éléments, Ge-Thermie attire l’attention sur la nature « alluvionnaire argileuse » de la zone géologique du terrain.

La société préconise alors, avant d’étudier le projet, de réaliser quatre sondages de reconnaissance afin de confirmer la faisabilité et de mesurer la puissance à soutirer dans le socle (massif armoricain). Ge-Thermie remet ensuite une offre en plusieurs parties : 3 forages d’essai, mesure et optimisation du projet par un BET spécialisé, réalisation du champ de captage et de l’ensemble des travaux nécessaires à l’acheminement de l’énergie jusqu’au local technique (situé dans le sous-sol du bâtiment).


Des contraintes de terrain modifient le projet initial

Après la réalisation de son étude préliminaire et des forages d’essai, Ge-Thermie préconise l’optimisation du champ de captage par la diminution du nombre de forages et l’augmentation des profondeurs. Le terrain rencontré nécessite en effet un prétubage en acier sur 80 m. Au lieu de 100 m prévus dans le projet initial, les forages descendent donc jusqu’à 120 m.

L’installation du système géothermique a duré un peu plus de 4 mois au total.

La DREAL s'équipe en géothermique par captage vertical

La DREAL s'équipe en géothermique par captage vertical

Partagez l'article

 



Articles connexes

Poster un Commentaire

Soyez le premier à commenter !

Me notifier des
avatar
wpDiscuz