La filières des nouvelles technologies de l’énergie

Les acteurs du pôle de compétitivité TENERRDIS confirment leur rôle clé dans le développement des filières stratégiques des nouvelles technologies de l’énergie avec 3 projets sélectionnés au 10ème appel à projets du Fonds Unique Interministériel (FUI) et 16 autres retenus aux appels à projets de l’Agence Nationale de la Recherche (ANR) en 2010.

Ces projets collaboratifs s’attachent à lever les verrous technologiques et renforcer la compétitivité des entreprises par l’innovation, dans des filières porteuses d’activité économique et d’emplois pérennes sur le territoire : énergie solaire photovoltaïque, efficacité énergétique dans le bâtiment, hydrogène et pile à combustible, stockage thermique, biomasse.

Au total, une quinzaine de PME innovantes sont impliquées dans ces projets dont le budget global s’élève à 33 millions d’euros. A titre d’exemple, voici quelques projets qui ont été retenus :

NMHT : Une nouvelle membrane de pile à combustible pour la cogénération

Les piles à combustible à hydrogène représentent un enjeu majeur pour réduire les émissions du secteur du transport, du bâtiment et de l’énergie. La pile à combustible de type PEMFC est limitée dans ses performances par sa température (<80°C) pour des applications automobile et cogénération.

Les partenaires du projet NMHT, soutenu par le FUI et les collectivités territoriales, visent la mise au point d’une membrane polymère permettant un fonctionnement des PEMFC à haute température (>120°C). Le consortium cible dans un premier temps le marché de la cogénération puis celui de l’automobile.

Le projet NMHT, conduit par Solvay, couvre toute la chaîne du produit : de la synthèse des monomères ioniques jusqu’à la fabrication des assemblages membranes électrodes (AME) ainsi que leur recyclage.

PAREX.IT : Enduit pour l’isolation thermique des bâtiments par l’extérieur

Le Grenelle de l’environnement a souligné l’importance de la réhabilitation thermique des bâtiments existants.

Le consortium qui conduit le projet PAREX.IT, soutenu par le FUI et les collectivités territoriales, se propose de développer un enduit de revêtement extérieur pour l’isolation des bâtiments. L’innovation provient de l’intégration dans l’enduit d’un superisolant granulaire.

Cet enduit permettra la mise en œuvre simple d’une isolation thermique par l’extérieur à un coût raisonnable. Cet enduit pourra être appliqué en monocouche en toute facilité par des façadiers.

MOSAIQUE : Gagner une étape industrielle dans la fabrication d’un panneau photovoltaïque

Actuellement, l’étape de sciage des lingots de silicium en plaquettes pour panneaux photovoltaïques entraîne la perte de 40% de matière.

La solution innovante proposée par les partenaires du projet MOSAIQUE financé par l’ANR et conduit par le CEA INES, repose sur la conception d’un moule qui permettrait directement la production de plaquettes de silicium sans passer par l’étape du lingot. Ce nouveau procédé peut s’intégrer directement dans les procédés industriels photovoltaïques actuels puisqu’il ne nécessitera pas de modification des fours de cristallisation industriels existants.

MagCool : Produire un « froid propre »

La réfrigération magnétique est basée sur l’utilisation de matériaux possédant un effet magnétocalorique (EMC) important. C’est une technique prometteuse qui possède de nombreux avantages, économiques, écologiques mais aussi énergétiques par rapport à la réfrigération conventionnelle.

Le projet MagCool, soutenu par l’ANR et porté par Grenoble INP, a pour objectif de démontrer la faisabilité pré-industrielle de la réfrigération magnétique donnant ainsi aux acteurs industriels impliqués une avance considérable sur le marché mondial du «froid propre».

FORESEE : Caractérisation de la ressource forestière pour les bioénergies

La localisation de la biomasse énergie grâce à la connaissance de ses caractéristiques quantitatives et qualitatives et de ses conditions de mobilisation garantirait à la filière la disponibilité en bois et la pérennité de l’approvisionnement à des coûts raisonnables.

Le projet FORESEE, sélectionné par l’ANR, se propose de développer une méthodologie s’appuyant notamment sur une technologie, le LIDAR, déjà employée en topographie.

La technologie LIDAR associée à des outils déjà utilisés pour la connaissance de la ressource forestière, tels que la télédétection et la photogrammétrie, permettra une caractérisation fine de cette dernière à l’échelle d’un bassin d’approvisionnement.

 

Ci dessous la liste complète des projets sélectionnés :

La filières des nouvelles technologies de l'énergie

A ce jour, TENERRDIS a labellisé 395 projets de recherche et développement, dont 147 projets d’un budget global de 304 millions d’euros ont été financés à hauteur de 141 millions d’euros.

Partagez l'article

 



Articles connexes

Poster un Commentaire

Soyez le premier à commenter !

Me notifier des
avatar
wpDiscuz