La France progresse vers des véhicules plus propres

Le Bonus malus automobile mis en place en 2008 porte ses fruits : Il a produit un réel effet sur les ventes de véhicules propres.

Dans un contexte difficile pour l’industrie automobile, son introduction aura notamment permis de stabiliser le marché français sur l’année 2008 (- 0,7%), indique l’Ademe.

La France est le seul pays, avec le Portugal, à atteindre pour les véhicules neufs l’objectif européen de 140g/km de CO2. Au delà de l’effet « bonus-malus », l’Ademe explique ces résultats par la conjonction de plusieurs facteurs : les progrès technologiques avec une offre plus étendue de véhicules à faibles émissions de CO2, l’accroissement des prix du carburant, avec un pic au cours de l’été 2008, et la crise économique.

Le pourcentage des ventes de véhicules aux émissions de CO2 inférieures à 140 g/km a plus que doublé en 7 ans et représente, en 2008, 63% des parts de marché (contre 50% en 2007).

Les ventes de 4X4 sont à leur plus bas niveau depuis 2004 ; il s’est vendu 27% de 4X4 de moins en 2008 qu’en 2007. Par ailleurs, on constate cette année et pour la première fois depuis 1995 une chute de la puissance moyenne des véhicules (- 5 kW soit 6%) ainsi que de leur masse moyenne (- 32 kg soit 2,5%).

Le palmarès

Au niveau des constructeurs, PSA est le seul constructeur européen à atteindre l’objectif de 140 g/km d’émissions de CO2. FIAT et Renault affichent, quant à eux, une moyenne d’émissions respectives de 141g/km et 144g/km.

Sur le seul marché français, FIAT prend la tête du palmarès 2009 des constructeurs les moins émetteurs de CO2, avec 133 g/km soit une baisse de 13 g sur un an. PSA et Renault se placent aux 2ème et 3ème rangs avec une moyenne d’émissions respective de 135 g/km (baisse de 5 g sur l’année 2008) et 136 g/km (baisse de 7 g sur l’année 2008).

En tête du classement des véhicules Diesel les moins émetteurs de CO2, on trouve la Smart Fortwo 0.8L avec 88 g/km. Quatre autres modèles Diesel atteignent des émissions inférieures à 100g/Km soit la classe A de l’étiquette énergie/CO2).

Dans la catégorie essence, la palme revient à la Toyota iQ 68 VVT-i. C’est la première fois qu’une voiture essence franchit le cap symbolique des 100 g/km, soulignel’Ademe. Sur l’année 2008, quatre modèles français (Clio, 207, C3 et C4) se placent aux premiers rangs des ventes de véhicules les moins émetteurs de CO2.

Si les véhicules essence ne représentent que 23% des ventes en 2008, l’Agence environnementale note cependant d’importants progrès sur leur motorisation. On dispose à présent d’une gamme élargie de petits véhicules équipés de moteurs plus performants.

L’offre de véhicules essence émettant moins de 120 g/km de CO2 est en hausse de 55% par rapport à 2007. 58% des véhicules essence vendus en 2008 ont des émissions inférieures à 140 g/km de CO2 (38% en 2007).

La moyenne des émissions de véhicules essence a chuté de 12 g/km en 2008 contre 9 g/km pour le Diesel, se rapprochant ainsi du niveau de ce dernier (141 g/km contre 139 g/km). Par ailleurs, la vente de véhicules Diesel faiblement émetteurs de CO2 (moins de 130 g/km) est en baisse.

Partagez l'article

 



         

Articles connexes

3
Poster un Commentaire

avatar
  Souscrire  
plus récents plus anciens plus de votes
Me notifier des
francky
Invité
francky

il me font bien rire à l’ademe. avec les règles du bonus/malus, on a encouragé les gens à acheter des vehicules mazout pour favoriser les constructeurs français. résultat: ceux ci ne se foulent pas franchement, on avance à pas de tortue. j’habite en région parisienne et il y a même pas une semaine, il y a eu un pic au dioxide d’azote. alors l’ADEME n’est pas tres exigeante. en attendant je vois les nouvelles C1,107 et autre aygo toujours pas équipées de système stop and start. je me demande si les constructeurs se foutent pas un peu de nous.  

gp
Invité
gp

non, ils se foutent bcp de nous, nuance! il est en effet urgent d’arrêter de tarir d’éloges sur des constructeurs automobiles qui n’ont eu que pour seul et unique objectif depuis le début de ce siècle de nous vendre des véhicules tjrs plus lourds, tjrs plus puissants, tjrs mieux équipés, tout ca pour faire aussi bien que nos voisins allemands, champion de l’arrogance en matière automobile… C T sans compter que qlq années plus tard, le consommateur a fini par ce rendre compte de l’énorme foutage de gueule qu’il ya derrière tout ca au point de devenir un accroc de Logan et de petits véhicules de puissance… Lire plus »

Pasbon
Invité
Pasbon

les responsables ne sont pas les constructeurs… mais nous les consommateurs… pourquoi les voitures sont plus lourdes qu’avant? car nous avons tous demandé « air bag » « ESP » « clim » « ABS »… de manière générale tout ce qui constitue la sécurité active ou passive et le confort d’une voiture moderne… il y a 20 ans les voitures étaient déjà plus confortables et sécurisantes que les voitures da quarante ans d’age… les constructeurs intègrent des innovations selon la « pression sociale » des utilisateurs… bien évidemment on pourrait rouler tous en 2CV avec un moteur moderne et consommer 2l/100km… pas de problème pour moi… mais les « GENS »… Lire plus »