la géothermie à l’étude à l’université de Neuchâtel

L’Université de Neuchâtel ouvrira sous peu un centre de compétence en géothermie. Objectif : favoriser le développement de cette source d’énergie dans le canton et dans toute la Suisse. 4 à 6 projets de production de chaleur pourraient y être développés dans les 5 prochaines années.

A l’Université de Neuchâtel, les compétences scientifiques en géothermie sont aujourd’hui représentées par deux entités : le laboratoire de géothermie créé dès 2009 grâce à la nouvelle chaire de géothermie – il n’en existe que deux en Europe – et le Centre de recherches en géothermie (CREGE). La création d’un Centre de compétence en géothermie permettra de regrouper les deux unités afin d’atteindre une taille critique et une force de travail d’environ douze personnes.

L’objectif de la création du centre est de développer l’utilisation de la géothermie dans le canton de Neuchâtel et en Suisse, en intégrant la formation directement dans les projets en cours.

Ce Centre de compétence jouera notamment un rôle d’incubateur et de stimulant pour les promoteurs de projets et leurs maîtres d’oeuvre, privés et publics. Pour l’Université, il s’agit d’établir un solide développement des méthodes et procédés et en particulier une capacité de transfert industriel, en vue de réalisations concrètes.

Sur 5 années de programme subventionné, le canton espère voir en sortir 4 à 6 projets de production de chaleur à partir de géothermie aquifère. A plus long terme, c’est la production d’électricité qui est visée, grâce aux systèmes géothermiques stimulés.

Le Centre de compétence en géothermie permettra de palier à l’absence de spécialistes en géothermie en Suisse et de monter des projets précis et détaillés que les investisseurs réclament aujourd’hui avant de se lancer dans le financement de réalisations géothermiques d’envergure, indique également le Conseil d’Etat.

Partagez l'article

 



Articles connexes

Poster un Commentaire

Soyez le premier à commenter !

Me notifier des
avatar
wpDiscuz