La Hongrie rejoint le projet de gazoduc South Stream

Par la signature jeudi d’une accord intergouvernemental de coopération, la Hongrie a fait officiellement son entrée dans le projet de gazoduc South Stream, concurrent du projet européen Nabucco.

Budapest rejoint la Russie et l’Italie qui, via Gazprom et ENI, pilotent le projet.

L’accord a été paraphé au Kremlin par les ministres russe et hongrois en charge de l’énergie, et en la présence du président Vladimir Poutine et du premier ministre hongrois Ferenc Gyurcsany.

Le futur gazoduc devra notamment traverser une partie de la mer Noire entre la Russie et la Bulgarie. La suite du tracé n’est pas encore déterminée : soit il continuera vers l’Autriche au Nord-Est, soit au Sud-ouest vers la Grèce et l’Italie.

Le projet prévoit une capacité de transport de 30 milliards de m3 par an à destination du marché européen.

La Bulgarie et la Serbie pourraient prochainement prochainement décider de rejoindre l’entreprise.

 

Partagez l'article

 



Articles connexes

Poster un Commentaire

Soyez le premier à commenter !

Me notifier des
avatar
wpDiscuz