La iOn électrique (Peugeot) à 499 euros par mois

Il y a tout juste un an, Peugeot annonçait le lancement pour la fin 2010 de la "iOn", la première vraie voiture 100 % électrique de nouvelle génération de la marque au lion. Promesse tenue, elle sera désormais proposée en location pour la somme de 499 euros TTC par mois.

A noter que sans ce principe d’abonnement, la citadine électrique reviendrait au prix de 35 000 euros (!), auquel il convient de déduire comme il se doit les 5 000 euros de bonus lié à l’absence d’émissions de CO2.

La commercialisation (en septembre pour livraison en décembre) de la iOn sur le territoire français reposera principalement sur une offre de mobilité « tout compris ».

Ainsi, Peugeot proposera cette offre pour une durée de cinq ans qui comprendra pour 499 euros TTC par mois :

  • le véhicule et sa batterie ;
  • la garantie cinq ans de la batterie et de la chaîne de traction électrique ;
  • l’entretien et la maintenance pendant cinq ans ou 50 000 km ;
  • une assistance spécifique électrique ;
  • les services Peugeot Connect et Electric Driving et l’accès au programme de mobilité Mu by Peugeot.

 

Le marché européen du véhicule électrique est fortement dépendant des incitations fiscales à l’achat ou à l’usage, de la mise en place d’infrastructures, d’éventuelles contraintes écologiques de circulation urbaine et de l’évolution du cours des énergies fossiles.

Ce marché devrait pourtant croître très progressivement, pour représenter en 2020 environ 4 à 5 % du marché automobile européen. De ce fait, Peugeot indique que la production de iOn sera "tout aussi progressive et atteindra une série totale de 50 000 iOn à l’horizon 2015". On peut donc espérer une baisse du prix à l’horizon de ces 5 ans.

Des précisions techniques sur la iOn :

Grâce à une gestion efficiente de l’énergie de sa batterie Lithium-ion et à l’optimisation de la récupération d’énergie, tant à la décélération qu’au freinage,l’autonomie en cycle standard européen atteint 150 km. Ce qui assure en utilisation réelle une autonomie suffisante puisque 90 % des trajets quotidiens des automobilistes sont inférieurs à 60 km.

La iOn 100% électrique (Peugeot) à 499 euros par mois

Une recharge complète de la batterie s’effectue en six heures avec une prise domestique classique. Une recharge rapide avec une borne spécifique permet une recharge de 50 % en seulement quinze minutes ou 80 % en trente minutes. Sachant qu’en usage urbain et péri-urbain, une voiture est à l’arrêt 90 % du temps, le temps de recharge de iOn est tout à fait compatible avec les habitudes des automobilistes.

Avec un coût d’utilisation entre 1,50 € et 2 € aux 100  km, la facture énergétique de iOn est imbattable, quel que soit le mode de recharge utilisé. Réalisées de nuit ou « aux heures creuses », les recharges réduisent la facture et optimisent l’utilisation des capacités de production installées des fournisseurs d’électricité

Avec ses équipements de série
– 6 airbags, ESP, répartiteur électronique de freinage (REF), aide au freinage d’urgence – et la conception de sa structure, iOn intègre l’exigence de sécurité d’une vraie voiture moderne.

La iOn 100% électrique (Peugeot) à 499 euros par mois

À la conception, une forte exigence a été apportée sur la sécurité et la durabilité des éléments de la chaîne de traction électrique. Les éléments de la batterie sont inclus dans un pack
étanche et rigide idéalement positionné sous le plancher de l’habitacle pour être préservé en cas de choc, dans cette zone conçue pour éviter les déformations. Il en résulte un meilleur équilibre du véhicule par abaissement du centre de gravité.

Les recharges de la batterie, qu’elles soient sur borne rapide sécurisée ou sur une prise électrique standard à l’aide d’un câble protégé, sont pilotées automatiquement selon les paramètres de surveillance de chaque élément du pack.

iOn est une propulsion, le moteur électrique et le réducteur à rapport unique entraînant les roues arrière sont implantés à l’avant de l’essieu arrière.

Le moteur est alimenté en courant alternatif triphasé de 330 V par l’onduleur à partir du courant continu de 330 V de la batterie de traction. L’onduleur régule le courant, la fréquence et la tension selon l’enfoncement de la pédale d’accélérateur. La progressivité de la réponse à l’enfoncement de la pédale a été conçue pour obtenir un bon dosage de la puissance.

L’onduleur, le moteur et le réducteur assurent les variations de vitesse de 0 à 130 km/h
. Une seule démultiplication fournit un rapport global de 6,066 en marche avant et arrière. La marche arrière est réalisée par l’inversion du sens de fonctionnement du moteur. Le moteur électrique synchrone à aimants permanents au néodyme (Nd) est particulièrement compact. D’une puissance maximum de 47 kW (64 ch), son couple maximal est de 180 Nm de 0 à 2 000 tr/min.

La batterie Lithium-ion a été développée par Lithium Energy Japan (LEJ – joint venture Mitsubishi/GS-Yuasa). Elles sont produites (à Kusatsu, au Japon) dans la première usine au monde dédiée à la production en masse de batteries Lithium-ion pour des véhicules électriques.

L’appellation Lithium-ion regroupe plusieurs types de batteries. Le choix de la technologie à l’oxyde de manganèse (cathodes à base d’oxydes de manganèse LiMn2O4) a été fait pour la disponibilité de ses composants et le bon niveau de sécurité atteint.

Chaque module comprend 4 ou 8 cellules de 3,7 V et d’une capacité de 50 Ah. Avec un total de 88 cellules, connectées en série, le pack permet ainsi de stocker 16 kWh d’énergie électrique sous une tension nominale de 330 V. La recharge de chaque cellule du pack de batterie est surveillée en continu par un système de contrôle comprenant des unités de surveillance de chaque élément et une unité de gestion centrale de batteries.

La iOn 100% électrique (Peugeot) à 499 euros par mois

Les systèmes électriques de climatisation et de chauffage de l’habitacle sont alimentés par la batterie Lithium-ion.

Le chauffage s’opère par circulation d’un fuide caloporteur chauffé électriquement. Il fournit de l’air chaud immédiatement après un démarrage à froid ou lorsque le véhicule est à l’arrêt. La puissance du chauffage est ajustable pour un juste confort afn de maîtriser la consommation électrique. L’option « pack froid » comprenant le siège conducteur chauffant permet, lorsque le conducteur est seul, un bon confort thermique tout en optimisant la dépense énergétique du chauffage de l’habitacle.

La climatisation est assurée par un groupe réfrigérant. Le régime de rotation du compresseur est géré électroniquement afn de ne consommer que l’énergie nécessaire à la consigne.

En phase de roulage, l’onduleur transforme le 330 V continu provenant de la batterie en 330 V alternatif pour alimenter le moteur électrique. C’est lui qui pilote le moteur en roulage et en phase de récupération d’énergie. Le moteur est réversible. Lors des décélérations, il génère un courant alternatif transformé par l’onduleur en courant continu pour recharger la batterie de traction (mode « générateur »).

Le chargeur embarqué transforme le 220 V alternatif du courant domestique en un courant continu de 330 V pour recharger la batterie de traction.

En charge rapide, la borne de charge de 50 kW fournit directement une tension et un courant continu pour recharger la batterie de traction. La borne inclut un chargeur alimenté en triphasé 380 V (fourni par le réseau électrique du pays). La batterie de la voiture est alimentée par un courant continu monophasé pouvant aller jusqu’à 125 A.

La recharge est surveillée et pilotée par le dialogue entre le superviseur du véhicule et le calculateur de la borne. La recharge s’arrête automatiquement lorsque 80 % de la pleine charge sont atteints. Une deuxième phase de recharge peut être relancée (après la première à 80 %), elle sera pilotée jusqu’à 100 % mais plus lentement pour respecter le voltage maximum de chaque cellule de la batterie.

Le convertisseur continu/continu intégré au chargeur génère une tension de 14 V, à partir des 330 V de la batterie de traction, pour recharger la batterie 12 V alimentant les équipements – les calculateurs embarqués, l’éclairage, le système audio, l’assistance de direction, la pompe à vide, la pompe à eau, etc. Il joue le même rôle que l’alternateur dans les véhicules à motorisation thermique.

Partagez l'article

 



Articles connexes

Poster un Commentaire

26 Commentaires sur "La iOn électrique (Peugeot) à 499 euros par mois"

Me notifier des
avatar
Trier par:   plus récents | plus anciens | plus de votes
Nico_54
Invité

Mais pas à 500 €/mois, surtout pour une citadine ! J’ai l’impression que Peugeot en profite pour nous fourguer tout leur arsenal d’entretien, sachant que c’est grâce à ça qu’ils génèrent du cash… Les constructeurs surfent sur l’écologie pour nous rinçer au passage. Supprimez les points suivants et vous baisserez le loyer d’au moins 100 € : – l’entretien et la maintenance pendant cinq ans ou 50 000 km ; – une assistance spécifique électrique ; – les services Peugeot Connect et Electric Driving et l’accès au programme de mobilité Mu by Peugeot.

Max
Invité
a mon avis, il va encore falloir que l’etat mette la main a la poche pour que la sauce prenne ou alors etre réellement impliqué pour vouloir payer le double de la meme gamme en termique. il sera difficile aux vendeurs de chez peugeot d’argumenter sur l’interet ecologique qd, la 607 et la Ion seront l’une a coté de l’autre et au meme prix. Nous sommes en france et comme tout fonctionne a coup de subvention, nul doute que pour une telle différence (100% par rappport a la meme gamme) puisse etre avalée. je vois déjà les réponses du type… Lire plus »
ccsiaix
Invité

Je ne crois pas aux véhicules tout électrique. Pourquoi ne pas passer d’abord aux véhicules hybrides qui se rechargent ? comme la Prius 4 ou la Volt ? (notons l’absence des constructeurs français sur ce créneau ;-( )

Samivel51
Invité
Il est désolant de voir tous ces secteurs de pointe que l’Etat subventionne et où les entreprises francaises ne parviennent pourtant pas à se faire une place: panneaux solaires fabriqués en Allemagne et en Chine, éoliennes fabriquées en Allemagne, Danemark et maintenant Chine, voitures et batteries électriques fabriquées au Japon (la Ion ici présentée est une Mitsubishi avec un lion en plastique brillant collé sur le capot). C’était il y a dix ans qu’il fallait subventionner les industriels francais dans ces domaines. Quel manque de vision de nos dirigeants! Aujourd’hui encore, la priorité reste la question de savoir si la… Lire plus »
fx26150
Invité

Un citoyen un peu aguassé proposerait d’étendre cette déchéance aux énarques, sciences-po et HEC…Mais rassurons-nous, l’actionnaire est mondial, son marché aussi alors si un territoire d’origine n’est plus rentable qu’importe puisque l’entreprise à d’autres marchés.

ccsiaix
Invité

En surfant, je suis tombé sur des fadas qui propose des kits pour transformer une dyane ou une Prius en véhicule électrique. peugeot, tu peux te rhabiller

Wally
Invité

petite question ? on parle ici de location et pas d’achat, au bout de 5 ans on aura bien loué le véhicule et donc on en a toujours RIEN. Si c’est le cas c’est vraiment cher payé ! Car quand on achète un véhicule classique, au bout de 5ans, on peut en espérer encore 30% du prix d’achat à la revente.

Flexo
Invité
le pack batteries internes coute combien? au bout de combien de temps ou plutot combien d années ET OU de km est il garanti? d’après les infos sur le net on parle d’un pack batteries qui serait entre 15 K€ et 19K€ sur cette voiture. donc si j ai ta reponse apres 5 ans tu as le droit de payer le recyclage de tes accus, et ensuite de te repayer un pack de batteries neuves… A noter que comme alternative , il existe une voiture homologuée, 4X4 ; electric de ville; 65 km d autonomie; ki ressemble a une jeep en… Lire plus »
Tassin
Invité

Moi ce qui me choque, c’est pas le prix de la voiture c’est plutôt les 5000€ d’ARGENT PUBLIC qu’on va donner aux familles de classes moyennes supérieures pour acheter une BAGNOLE au nom de l’environnement. La subvention à la consommation pour les personnes non dans le besoin fallait l’inventer! Honteux. Et tout ça pour ne pas remettre en question l’aménagement urbain, proposer des transports collectifs gratuits et virer la voiture des villes. Ca ça irait dans le sens de l’écologie.

Paulo
Invité

Le prix d’un appart 2 ou 3 pièces pour déplacer 1 personne de manière polluante (ne dites pas non), dangereuse pour les autres usagers de la voie publique et en bouffant l’espace urbain c’est fort quand même! Et le tout subventionné! Alors là chapeau!

js
Invité

cette ion ne fait pas l’unanimité !! en même temps à ce prix c’est sur que ça restera anecdotique, ou peut être en véhicule de société.

trimtab
Invité
Il y a une enseigne de grande distribution qui propose une ‘petite citadine'(fiat panda) à 150€ par mois en location longue durée ! Messieurs vous n’y êtes pas du tout avec votre prix, même si je veux bien croire que les ‘batteries’ coutent cheres, j’ai quand même l’impression d’un ‘grand foutage de gueule’, vu que pour 35,000€ je peux acheter 4 ou 5 ‘petites citadines’ classiques avec leurs milliers de ‘pieces mecaniques’ de leur propulsion ICE à fabriquer, à transporter, à assembler, si loin de la ‘relative simplicité’ d’un voiture electrique ! Un moteur, des batteries, un peu ‘d’electronique’, tous… Lire plus »
bigbluejlr
Invité
he bien moi qui suis un inconditionnel partisan de l EV,  certains messages m ont inspiré.  il est clair que ce vehicule à moins d etre un coursier et faire 150 kms par jours avec ce vehicule, il est inlouable en l etat !! tout ca pour financer la learning curve japonaise !! il y a 3 pieces à 10 eur qui sont françaises sur cette voiture !! l idee elle est simple, trouver un vehicule d occase pas cher et le convertir à l electrique comme vehicule de ville !!il faudrait industrialiser la pratique avec l aide d associations,… Lire plus »
Cleantech
Invité

Voir en complément les très bonnes analyses ci-dessous sur les différentes raisons qui expliquent pourquoi les constructeurs occidentaux de véhicules thermiques freinent le plus possible l’arrivée à des prix plus accessibles et sur un marché plus large des voitures électriques :

Cleantech
Invité

Il y en a heureusement des mieux et moins chères sur le marché et ça va encore évoluer très positivement : sans parler du concept Yez chinois à venir : .

trimtab
Invité

Toute a fait d’accord avec bigbluejlr. Comme j’ai fait remarquer ici: Il y en a qui s’y mettent déjà en ‘bricolant’ des tricycles couchés en IEV (peit clin d’oeil ao MIEV de Mitsubuisi !) Illegeal Electric Vehicule ! Donc cherche ‘bricoleur motivé’ pour ‘upgrade’ d’un 2 kits Bionix assistance vélo électrique en ‘minis actives wheels’ pour petit voiture ICE en ‘fin de vie’. Avis aux profs de techno ‘déjantés’ et d’autre eco citoyen ‘frondeurs’! trimtab

Pastilleverte
Invité

35.000e -5.000€ de prime = 30.000€ 5 ans (amortissement comptable et durée de garantie des batteries) = 60 mois; 30.000 / 60 = 500€ Donc bonne affaire pour les (flottes d’) entreprises, et prix de location compatible, surtout avec l’entretien, aussi faible soit-il. Après, 35.000€, que ce soit cher, on n’en disconviendra pas, et que beaucoup de pièces ou de techniques soient d’origine étrangère (Sarko au secours)itou. Longue vie à la franchouillardise srogneugnesque !

Cleantech
Invité

Voir en complément les très bonnes analyses ci-dessous sur les différentes raisons qui expliquent pourquoi les constructeurs occidentaux de véhicules thermiques freinent le plus possible l’arrivée à des prix plus accessibles et sur un marché plus large des voitures électriques : et pour info un annuaire plutôt bien fait des voitures électriques : .

seb
Invité
Heu … 500 € par moi pour une bagnole citadine avec laquelle on ne peut pas dépasser les 150 km, et avec laquelle on est limités à 10000 km/an … C’est une bonne affaire pour une flotte d’entreprise ?????? Dans quel monde vivez vous Pastille ? calcul sur 5 ans : Clio 1.2 avec clim : 13 700 € Essence : 50 000 km à 5l/100 à 1.30/l d’essence = 3250 € Total sur 5 ans (hors entretient certe, rajoutez 3 vidanges, un jeu de plaquettes, 4 pneus, 4 amortisseurs) : 17 000 € (et une voiture avec 50000 au… Lire plus »
Pastilleverte
Invité
au vu des enquêtes parues dans le magazine flottes automobils de juillet-août. A priori, aucune flotte ne sera ni 100% électrique, ni même 100% hybride, masi effectivement une “partie” (selon les entreprises” seront de ce type de motorisation, essentiellement pour des questions d’image; “peugeot affirme que les 1000 premières I ON livrables à la fin de l’année sont toutes pré réservées et commercialisées auprès d’une dizaine d’entreprise don,t Veolia… moyennant un loyer mensuel de 500 euros” Fin de citation ibid page 62; De plus 499€ ttc, cest 417€ hors taxe, donc dans les comptes des entreprises. Enfin, il s’agit bien… Lire plus »
ccsiaix
Invité

Citroën va commercialiser sa petite citadine électrique C-Zéro sous une formule de location à 459 euros par mois (c’est la même Mitsubishi)

Nalus
Invité

500 € par mois ? L’arnaque totale ! Autant pour l’achat ça vaut le coup vu le coût d’utilisation au 100 km et le bonus de 5000 € ,autant pour la location ça n’a aucun intérêt !

Nalus
Invité

Hum vu la durée de vie de la batterie et son prix je crois que je vais rester au bon vieux duo vélo transport en commun… C’est vraiment l’arnaque totale ! Espérons que les Coréens ou les Chinois seront un peu plus raisonnable et merde aux actionnaires trop gourmands de chez Peugeot !

Cleantech
Invité
Pourquoi la censure opère-t-elle sans donner les motifs ? J’ai publié 2 fois un historique de la voiture électrique avec les enjeux, qui me semble très bien fait et qui répondait à beaucoup de questions. De même un site listant la plupart des voitures électriques actuellement vendues ou sur le point d’être vendues, démontrant que les tarifs pratiqués par certaines marques sont excessives par rapport à d’autres. Il n’y avait rien d’incompatible avec votre site, bien au contraire et, çà rentrait parfaitement dans le cadre de cet article. Ce serait la moindre des choses de donner vos motifs de façon… Lire plus »
1000 mille
Invité

de retour de vacances et pan ma première critique “je vous conseille…” Cordialement

Gilchar37
Invité
Je crois que vous perdez de vue un point très important : ceux qui loueront ce véhicule ne paieront rien d’autre que les 500 euros + 1,50 à 2 e par jour: pas d’entretien pas de maintenance à prévoir. Jusqu’à présent les locataires d’un véhicule payaient le carburant au prix fort . Etablissez un parallèle avec un véhicule similaire pris en location. C’est cela qu’il faut faire. Dans 50.000 Kms ou 5 ans, vous changez de véhicule et vous n’avez pas à investir une partie comptant ni à prévoir une perte d’investissement. Je trouve que c’est une super affaire qui… Lire plus »
wpDiscuz