La ligne électrique Cotentin-Maine de 400.000 volts entre en service

Le RTE a annoncé mercredi, la mise en service de la ligne de transport d’électricité à 400.000 volts Cotentin – Maine, reliant désormais, sur 163 km, les communes de Saint-Sébastien-de-raids (Manche) et Beaulieu-sur-Oudon (Mayenne).

Après 7 années de concertation, 4.000 réunions publiques et 16 mois travaux, cette infrastructure contribue désormais à sécuriser l’alimentation électrique du Grand Ouest a précisé le gestionnaire du réseau de Transport d’électricité (RTE).

La ligne électrique longue de 163 km permettra d’accueillir sur le réseau l’électricité produite par le futur réacteur EPR de Flamanville et par les énergies marines renouvelables (parcs éoliens offshores et hydroliens).

On apprend que préalablement à la construction de l’ouvrage, des accords amiables ont été passés avec 95% des propriétaires des parcelles concernées par le tracé. Le chantier a également mobilisé 600 personnes en moyenne pendant un peu plus d’un an et nécessité des moyens techniques exceptionnels tels que l’utilisation d’hélicoptères gros porteurs pour la construction des pylônes et le déroulage des câbles. Au final, 414 pylônes ont été érigés pour permettre le déroulage de près de 4.000 km de câbles.

La ligne électrique Cotentin-Maine représente un investissement de 343 millions d’euros, dont 96 ME de mesures de réduction ou de compensation d’impacts sur l’environnement. En effet, le RTE a pris des engagements en matière d’indemnisation du préjudice visuel, économique, et de suivi des activités d’élevage de la zone aux côtés de la profession agricole.

Partagez l'article

 



Articles connexes

Poster un Commentaire

5 Commentaires sur "La ligne électrique Cotentin-Maine de 400.000 volts entre en service"

Me notifier des
avatar
Trier par:   plus récents | plus anciens | plus de votes
Sarp
Invité
préjudice visuel ???? au nom de quoi un pylone est laid ? surtout que c’est pour nous, pas pour les martiens. Que ne devrions nous pas dire sur les préjudices (odorants, visuels, sonores etc) que nous subissons au quotidien: les autos sales, les camions tagués, les maisons et immeubles pas ravalés, les clochards qui font leurs “besoins” dans la rue, les crottes de nos “amis” les chiens, les METROS et les BUS de la RATP qui sont de véritables poubelles -INTERIEUR EXTERIEUR- , les panneaux indicateurs couverts d’autocollants et fixés avec de l’adhésif, les Roumains qui peuplent les tallus du… Lire plus »
seb
Invité

J’ai cru vomir en vous lisant … C’est fou ce que les discours d’extrème droite sont de plus en plus fréquents dans les commentaires de ce site… où ils sont pourtant toujours hors sujet. Des clochards, au métro, aux tags, aux roumains aux mycoses aux inspecteurs du travail. Beurk… et les polueurs de forums on s’y attaque quand ?

Samivel51
Invité

Definir une ligne electrique par son voltage, c’est tolerable pour “Metro”, mais pas pour Enerzine. L’installation du Palais de la Decouverte a Paris depasse les 400 kV de cette ligne, je crois, et n’a pourtant pas grand chose a voir. Meme le corps de l’article n’indique pas la puissance transportee. C’est pourtant fondamental puisque, deduction faite des capacites de transport et de production existantes, on connaitrait la puissance eolienne et surtout hydrolienne qui pourra etre installee au large du Cotentin.

Rambal
Invité

Pour affirmer çà chelya doit travailler en lien avec RTE!!! Sans compter le foisonnement des différentes énergies transitant et gérer par RTE, je pense qu’en faisant le bilan des différents cheminement possibles (pas que la THT Cotentin-Maine qui représente déjà 2GW de capacité) cela devrait être suffisant… Enfin…

Rambal
Invité

Pour affirmer çà chelya doit travailler en lien avec RTE!!! Sans compter le foisonnement des différentes énergies transitant et gérées par RTE, je pense qu’en faisant le bilan des différents cheminement possibles (pas que la THT Cotentin-Maine qui représente déjà 2GW de capacité) cela devrait être suffisant… Enfin…

wpDiscuz