La liquéfaction des corps, plus écologique que la crémation !

A l’heure de votre mort, vous aurez peut être choisi l’option de la crémation, un procédé pas si écologique que cela puisqu’au final elle rejetterait dans l’air de l’oxyde d’azote, du monoxyde de carbone, du dioxyde de soufre, du mercure, du fluorure d’hydrogène (HF), du chlorure d’hydrogène (HCI), des métaux lourds, et des polluants organiques persistants (POP) !

La compagnie Resomation basée à Glasgow propose une alternative à la crémation par un processus qui dissout le corps dans de l’eau alcaline chauffée.

Selon les responsable de la société écossaise, la machine, surnommée "The Resomator (le resomateur)", est capable de dissoudre les tissus du corps en moins de trois heures. Le procédé produirait un tiers de gaz à effet de serre de moins que la crémation, utilise un septième de l’énergie, et permet même la séparation complète des amalgames dentaires (plomb, mercure).

Au Royaume-Uni, l’un des principaux problèmes rencontrés dans les crématoriums concernent les émissions dans l’atmosphère d’amalgames de mercure vaporisé (environ 16%), les obligeant à installer des systèmes de filtre pour être aux normes.

Le système fonctionne en submergeant le corps dans une solution d’eau et d’hydroxyde de potassium, pressurisé à 10 atmosphères et chauffé à 160°C pendant environ 2 heures. Selon M. Sullivan, biochimiste de formation et fondateur de Resomation, "les tissus du corps dissous et le liquide résultant peuvent être déversés dans le réseau des eaux usées". Et d’affirmer dans une interview à la BBC : "l’effluent est stérile, ne contient pas d’ADN, et ne pose aucun risque pour l’environnement."

La liquéfaction des corps, plus écologique que la crémation !

Ensuite, les os sont retirés de l’unité et traités dans un "cremulator", une machine qui est utilisée pour écraser les fragments d’os. Ainsi, les métaux lourds présents dans les prothèses, pacemaker et autres implants peuvent être récupérés.

Une unité "d’hydrolyse alcaline" a été installée dans une chambre funéraire à Saint-Pétersbourg et sera utilisée pour la première fois dans les prochaines semaines. La machine a été brevetée en Europe.

Avantages de la résomation par rapport à la crémation :

– Technique non polluante : les drogues médicamenteuses sont détruites ainsi que les agents infectieux (y compris les prions) qui pourraient se trouver dans le corps ; absence d’émission de gaz toxiques (CO, CO2, SO2, NOx, mercure, dioxines…) que l’on peut trouver dans les fumées de crématorium.

– Economie d’énergie puisque la crémation pour être efficace doit chauffer le four à plus de 1000°C alors que le résomateur ne nécessite un chauffage que de 150 à 170°C.

– Économie de cercueil en bois, le « cercueil » utilisé est en soie complètement hydrolysable.

– Le résomateur est plus compact qu’un four.

Partagez l'article

 



Articles connexes

Poster un Commentaire

1 Commentaire sur "La liquéfaction des corps, plus écologique que la crémation !"

Me notifier des
avatar
Trier par:   plus récents | plus anciens | plus de votes
zelectron
Invité

6 feet under: c’est encore moins cher* ! *en pleine mer, en dehors des eaux territoriales encore plus (avec un bateau à voiles) aussi…

wpDiscuz