Enerzine

La menace plane sur la biodiversité

Partagez l'article

L’Union mondiale pour la Nature (UICN) a rendu public mercredi son rapport annuel faisant état de la biodiversité sur la planète.

Sa liste rouge répertorie 41 415 espèces menacées selon plusieurs degrés de gravité, dont 16 306 sont menacées d’extinction. Elles étaient 16 118 l’an dernier.

Le nombre total d’espèces éteintes a atteint à ce jour le chiffre de 785. 65 autres n’existent plus qu’en captivité ou en culture.

Julia Marton-Lefèvre, Directrice Générale de l’Union mondiale pour la nature (UICN), s’alarme de l’accélération du "rythme de l’érosion de la biodiversité" :  "Nous devons agir sans plus attendre pour le réduire de manière significative et pour mettre un terme à cette crise mondiale de l’extinction."

"Nous pouvons le faire mais uniquement dans le cadre d’un effort concerté à tous les niveaux de la société. ", espère-t-elle.

Parmi les espèces mises en valeur par l’organisation, les orangs-outan de Sumatra et de Bornéo sont directement menacés par le développement de la culture de palmiers à huile à destination de l’industrie des biocarburants. À Bornéo, la superficie des plantations est passée de 2000 km² à 27 000 km² entre 1984 et 2003, réduisant l’espace habitable par l’espèce.

Dix espèces  de corail et 74 espèces d’algues ont été inscrites dans la liste cette année, menacées par le réchauffement climatique et ses phénomènes liés, tel que El Niño, ainsi que par les activités humaines.

Barrages, projets d’irrigation, exploitation du sable et digues artificielles sont autant de dégradations sur l’habitat d’espèces comme le Gavial, ce crocodile du l’Inde et du Népal qui voit son statut passer de "En danger" à "en danger critique d’extinction".

Cette année, le nombre total d’oiseaux répertoriés dans la Liste rouge  s’élève à 9956 dont 1217 sont menacés. Le sort des vautours, victime d’empoisonnements, est souligné par l’organisation. On trouve également 723 reptiles mexicains et nord-américains ou encore 12 043 plantes dont 8447 menacées. Le bégonia Begonia eiromischa est la seule espèce végétale à avoir été déclarée ‘Éteinte’ cette année.

Une seule bonne nouvelle figure dans la liste de l’UICN : le passage pour la Perruche de Maurice (Psittacula eques) de la catégorie ‘En danger critique d’extinction’ à ‘En danger’, grâce à des mesures de protection efficaces.

 


Partagez l'article

 



    Articles connexes

    Poster un Commentaire

    Soyez le premier à commenter !

    Me notifier des
    avatar
    wpDiscuz