La mer apporte du chaud et du froid à Seyne Sur Mer

La municipalité de Seyne Sur Mer située dans le var, sous l’impulsion de son D.G.S. Jean-Paul Cabanis, lance en avril prochain le chantier d’un échangeur thermique de grande capacité.

La technologie, inédite en France, repose sur un système qui, par le biais d’échangeurs, extrait une partie du potentiel thermique de la mer transféré à une boucle de canalisation dans laquelle circule de l’eau douce.

Cette dernière permettra de fournir du chaud ou du froid à 400 logements sur 37 500 m2 construits sur le littoral face au site des anciens chantiers navals. Une résidence hôtelière et 9 000 m2 d’espaces publics (futur pôle théâtral de TPM d’une capacité de 600 places, et le futur centre de conférences avec 6 salles d’une capacité d’accueil de 500 personnes), seront également raccordés au système.

Mais le système pourrait encore permettre d’assurer le chauffage et la climatisation de 6 000 m2 de plancher supplémentaires.

Environ 925 tonnes de gaz à effet de serre (G.E.S.) seront économisées chaque année. Le chantier, de 2,5 millions d’euros, a été confié à l’entreprise monégasque Ingetec.

Une délégation de service public sera lancée pour l’exploitation de l’échangeur thermique et de son réseau de distribution à l’issue des travaux, dont l’achèvement est prévu en octobre 2007.

(src : Seyne Sur Mer)
Partagez l'article

 



         

Articles connexes

1
Poster un Commentaire

avatar
  Souscrire  
plus récents plus anciens plus de votes
Me notifier des
Jipac
Invité
Jipac

Une question: Pourquoi ne pas avoir pensé plus tôt à prélever dans l’eau de mer les calories ou frigories gratuites et infinies qu’elle recelle? C’est tellement évident… Le littoral est très peuplé, nous pourrions en effet bénéficier d’énergies gratuites ou peu coûteuses et éviter des rejet nocif dans l’athmosophère. C’est sûr il faut développer ce procédé. A suivre de près. Bravo pour l’initiative de la ville de la Seyne sur mer. Michel