Enerzine

La micro-CoGénération débarque dans nos chaumières

Partagez l'article

Longtemps réservée aux applications industrielles, la cogénération devient désormais disponible pour les particuliers sous la forme de micro-cogénération.

Ainsi, le WhisperGen 1kW devient la première unité de micro-cogénération domestique disponible sur le marché. Alimentée au gaz naturel, elle est capable de satisfaire la demande d’une habitation en chauffage et eau chaude sanitaire mais aussi de lui permettre de produire son électricité.

La compagnie WhisperTech New Zealand** qui demeure le premier fabricant au monde de systèmes de micro-cogénération utilisant des moteurs Stirling sera représentée commercialement en France via le distributeur officiel "Eco Sun Energy".

La micro-CoGénération, KESAKO ?

A la base de cette technologie, on retrouve la cogénération, qui est la production simultanée d’électricité et de chaleur au départ d’une même source d’énergie primaire. Ce procédé présente deux avantages majeurs : un rendement énergétique nettement supérieur à celui d’une production séparée et un intérêt "écologique" sensible, avec des rejets de CO2 beaucoup moins élevés.

Une unité de micro-cogénération est un moteur thermique d’une puissance inférieure à 50 kWh électrique, couplé à un générateur qui produit en même temps de la chaleur et de l’électricité. la chaleur dissipée par le moteur est récupérée via des échangeurs thermiques et alimente le circuit de chauffage. le générateur produit de l’électricité qui peut être utilisée sur place ou renvoyée sur le réseau de distribution.

Qu’est-ce que WhisperGen ?

Avec un taux d’efficacité supérieur à 90%, WhisperGen constitue un système de micro-cogénération qui autorise une utilisation plus efficace et plus rationnelle de l’énergie.

Comme il permet aux ménages de produire leur propre énergie de façon plus "durable" et "efficace", il a un impact positif sur l’environnement et sur l’économie domestique (une réduction de votre facture d’énergie jusqu’à 75% selon le distributeur !). Grâce à sa capacité de produire à la fois chaleur et électricité, WhisperGen peut répondre à la fois aux besoins en eau chaude sanitaire, chauffage et énergie électrique d’un foyer.

La micro-CoGénération débarque dans nos chaumières

Se chauffer et produire son électricité grâce à la micro-cogénération à condensation.

Le micro-cogénérateur WhisperGen 1kW est composé d’un moteur stirling, moteur à combustion externe, alimenté au gaz naturel ou propane. Celui-ci entraîne un alternateur qui transforme l’énergie mécanique en électricité. dans un micro-cogénérateur, la chaleur dissipée est récupérée via des échangeurs thermiques et est utilisée par le moteur pour le chauffage ou la production d’eau chaude sanitaire.

Dans le cas où les besoins en électricité dépassent la production du micro-cogénérateur, le réseau de distribution prend le relais.

 

Robert Stirling, un grand inventeur

La micro-CoGénération débarque dans nos chaumièresEn 1886, Robert Stirling, révérend et inventeur écossais à la recherche d’une alternative à la machine à vapeur, invente un moteur capable de produire de l’énergie lors de la compression et expansion de l’air chaud enfermé à l’intérieur.

Cette nouvelle invention s’avère rapidement être un moteur particulièrement efficace et versatile : il produit chaleur et électricité, il peut travailler avec pratiquement toutes le sources de chaleur et ses applications sont variées. En outre, contrairement à la locomotive, il n’y a pas de danger d’explosion, il est silencieux et il n’exige que très peu d’entretien.

Toutefois, incapable de rivaliser en puissance avec la locomotive, le Stirling a toujours été relégué au second plan.

** WhisperTech New Zealand appartient au Groupe Méridian, le plus grand fournisseur d’électricité de Nouvelle-Zélande, 100 % renouvelables et propriété du gouvernement Néo Zélandais.


Partagez l'article

 



    Articles connexes

    Poster un Commentaire

    26 Commentaires sur "La micro-CoGénération débarque dans nos chaumières"

    Me notifier des
    avatar
    Trier par:   plus récents | plus anciens | plus de votes
    Flexo
    Invité
    C est beau; la technique est au point mais coment le vendre en Farnce. Pour des raisons débiles les prix de rachat micro cogeneration particuliers ne sont pas interessants, comme il peuvent l etre en allemagne…donc produire son electricite pour un cout globale plus cher que lelectricite livree par EDF n apas de sens economique..en france Quand l etat va t il prendre conscience que la micro coge sous toute ses formes est un excellent moyen de baisser la facture des francais? que c est un excelent moyen de gerer le reseau , que la micro coge sous toute formes… Lire plus »
    beuhji
    Invité

    Bon je me répète mais il va finir par y avoir des morts par étouffement. Lorsqu’un énergéticien voit écrit « kW/h », un oedème de Quincke peut se déclencher immédiatement, provoquant la mort par asphyxie ! Merci de sensibiliser la rédaction d’Énerzine à ce non sens.

    enerZ
    Invité

    Promis… La rédaction

    christophe1007
    Invité

    Tant que l’on critique les erreurs, ne plus laisser passer celle-ci, assez fréquente. Rappellons que les unités MQSA, légales sont le watt pour la puissance et le joule pour l’énergie. Le kWh égal à 3600 kJ est traditionnellement utilisé pour l’électricité. L’unité kW/h n’existe pas et me donne aussi des boutons !

    Samivel51
    Invité

    Quel est actuellement le prix de rachat par EDF d’une telle installation? Quelle est la proportion de l’energie produite par la combustion du gaz qui reste dans la maison sous forme de chaleur, et celle qui en sort sous forme d’electricite? (en supposant que l’electricite n’est pas consommee localement)

    Raoul-78
    Invité

    Quel est donc l’intérêt de cette merveille de technologie FONCTIONNANT AU GAZ ?????

    bolton
    Invité
    Il n’empêche… Comme vous le dite si bien, les KW/H représente bien une quantité d’énergie (3600KJ). Mais, étant utilisé comme unité de base par ErDF, notamment pour la facturation, elle est bien plus parlante pour la plupart des non-scientifiques, ou scientifiques d’un autre domaine… Concernant cet outil de cogénération, c’est intéressant uniquement si on revend l’électricité, car je ne crois pas que les deux productions (chaleur + électricité) puissent être discociées… D’ailleurs, directement en lien, pour flexo : Est-ce que l’électricité injectée sur le réseau via ces systèmes, qui serait en fait (de ce que je comprends) directement proportionnelle aux… Lire plus »
    Judic4el
    Invité

    « moteur thermique d’une puissance inférieure à 50 kWh électrique » Comment pensez-vous que les gens vont comprendre cela ? Un peu de rigueur scientifique serait la bienvenue chers rédacteurs.

    jl06
    Invité
    Très intéressant… Mais peu de données. Voici ce que l’on peut trouver sur le Net: – Technologie issue d’une société d’état neo-zélandaise – La version micro de leur Stirling-cogen sera commercialisée par EHE (Efiicient Home Energy), basée au Pays Basque… espagnol! – Le bilan énergétique annoncé est: 12% produite électricité (pour le 1 kW annoncé), 78% chaleur et 10% pertes. J’en remets une couche sur les unités – surtout sur un site dédié à l’énergie comme celui-ci! Et j’en profite pour demander aussi que l’on parle de tarif d’achat et non de rachat pour les producteurs, micro ou pas. C’est… Lire plus »
    Le hollandais
    Invité

    De Dietrich le fait depuis au moins 1 an 1/2, une prime GDF était d’ailleurs versée pr permettre de diminuer le cout (aux alentours de 12K€ avec préparateur ecs) pour le fil test (déjà au moins 150 modèles posés)…. Voir ici le modèle Hybris . Quand les journalistes et newsletter refairont vraiment leur boulot d’investigation au lieu de recopier des dépêches afp/reuters/fabricants, on pourra parler de nouveautés 🙂 Bonne journée à tous!

    Nanodots
    Invité

    kWh = énergie, puissance = kW. Merci.

    Bemol
    Invité

    Tout à fait d’accord! je rajouterais que la phrase suivante: …la chaleur dissipée est récupérée via des échangeurs thermiques et est utilisée par le moteur…. est totalement fausse!

    bolton
    Invité

    Une affirmation magnifiquement argumentée, merci !! A quand la suppression de la possibilité de poster en invité ??

    alain94800
    Invité
    la raison du succès de la cogénération en allemagne n’est pas due a un complot de l’EDF, mais au prix délirant du courannt en allemangne. leur système de production, a séparé les producteurs et le transporteur, mais le sproducteurs ont été payé au cout et pas au prix… résultat ils ont laissé les cout exploser… en plus notre nucléaire est vraiement rentable…. sinon pour info, en discutant LENR, Defkalion Hyperion, E-cat de Andrea Rossi, et autres hérésie… et en présentant cet article… un gars m’a répondu que son père et un voisin sont fondateur de Whispertech/Whispergen… a quand la chaudière… Lire plus »
    gypse
    Invité

    Apparemment, De Dietrich a cessé temporairement la commercialisation de son système. En tout cas, j’ai eu GDF, qui a mis son offre au frigo. On aimerait bien en savoir plus sur le modèle économique de ce système. Allez, je vais m’en enquérir auprès de la société qui la revend ().

    Tang'
    Invité
    @EnerZ : j’appui les commentaires sur les pbs d’unité… c’est pas normal. @Bolton : non, le kW/h ne représente pas une énergie, c’est le kW x h (puissance x temps) qui représente une énergie. @Flexo : je ne pense pas qu’il faille voir la µ-cogen comme une source de production pour l’export d’électricité. Une production locale à partir du gaz (ou autre combustible) sera toujours moins performante qu’une production à plus grande échelle. Le but de cette machine est de répondre d’abord au besoin de l(utilisateur en CHALEUR. Ensuite, la machine est telle qu’en fournissant cette chaleur, elle produit de… Lire plus »
    Tang
    Invité
    @EnerZ : j’appui les commentaires sur les pbs d’unité… c’est pas normal. @Bolton : non, le kW/h ne représente pas une énergie, c’est le kW x h (puissance x temps) qui représente une énergie. @Flexo : je ne pense pas qu’il faille voir la µ-cogen comme une source de production pour l’export d’électricité. Une production locale à partir du gaz (ou autre combustible) sera toujours moins performante qu’une production à plus grande échelle. Le but de cette machine est de répondre d’abord au besoin de l(utilisateur en CHALEUR. Ensuite, la machine est telle qu’en fournissant cette chaleur, elle produit de… Lire plus »
    chanois
    Invité
    Ce genre de système (en gros une chaudière électrogène) est destiné à un usage principal de chauffage des locaux et/ou de production d’eau chaude sanitaire. La chaleur non récupérée pour ces usages alimente le moteur Stirling pour la production d’électricité. Donc le rendement global est excellent et pas de 10% seulement (il ne faut pas considérer que la prod. élec, n’est-ce pas jl06 et Bemol). L’électricité n’est pas destinée à une revente sur le réseau mais à l’autoconsommation. Le tarif d »achat n’est donc pas le point majeur (même s’il peut y avoir des phases d’injection limitées lors des arrêts /… Lire plus »
    bolton
    Invité

    Pour résumer nous avons une chaudière (car il semble bien qu’il s’agit d’un dispositif visant à chauffer avant tout) avec un rendement chaleur+électricité de 90%, et un rendement de chaleur de 78%… Quand une chaudière à condensation atteint un rendement proche de 110% ()… Est-ce qu’on peut réellement parler d’évolution ? QUel dommage de décrédibiliser de cette façon le moteur stirling qui peut avoir bien d’autres applications (notamment dans le solaire à concentration) !

    Nicias
    Invité
    « Quand les journalistes et newsletter refairont vraiment leur boulot d’investigation au lieu de recopier des dépêches afp/reuters/fabricants » Faudrait payer pour cela, ils n’ont pas le temps. Moi, je leur demande simplement de bien sélectionner leur communiqués de presse, après apportons notre contribution pour que ce site soit de bonne qualité, et il l’est. @ la modération, j’ai énormément de mal a faire des copié/collé (clic droit, je n’ai pas l’option coller ma souris ne sait visiblement pas qu’elle est dans une boite de saisie). Le code source du cadre, ou du moins du body de ce cadre est vide pour… Lire plus »
    Sicetaitsimple
    Invité
    D’abord, pour le kW/h, et non le KW/H, que certains, même s’ils sont membres et non invités, se cachent….Cette unité n’existe pas, ne représente rien, et en plus majuscules et minuscules ont quelque importance…Il y a des kW (puissance) et des kWh ( énergie). De même un rendement de 110% pour une chaudière ne veut strictement rien dire. Sur le sujet de l’article, pourquoi pas? Dans des pays comme l’Allemagne ou l’electricité « au compteur » vaut 220 ou 230€/MWh, il peut y avoir des gens ou des entreprises que ca interesse d’être autoproducteur d’electricité pendant la saison de chauffage. De là,… Lire plus »
    Dan1
    Invité
    Ce système est sûrement intéressant pour les utilisateurs non raccordée au réseau électrique (dont les bateaux), mais pour le reste j’en doute. Sur le site de EHE, il faut regarder les trois diapositives suivantes : Sur la N°2, on trouve une comparaison de rendement qui est à mon avis biaisée. Whisper Tech compare une production d’électricité avec une production globale chaleur + électricité. En finale on trouve 45% de rendement pour l’électricité et 90% pour le système de cogénération. C’est génial le rendement est double, sauf que on compare des choux et des carottes. En effet, le système Whisper est… Lire plus »
    Momo1
    Invité
    Vs. avez tout a fait raison , la production d’electricite se fait forcement aux depends de la production d’eau chaude  » basse enthalpie  » , comme ds. TOUT systeme thermo-dynamique , Stirling ou autre ( y compris ce bon vieux moteur a essence aux rendements derisoires ! ). Mais le nouveau prix de rachat en France de l’electricite produite  » non conventionnellement  » ( et c’est vaste comme concept ! ) permet d’envisager d’injecter le courant produit ( tt. comme le PVdomestique ) ds. le reseau ds. de bonnes conditions , et de se chauffer  » gratuitement  » avec l’eau… Lire plus »
    Ivos
    Invité

    Taux d’efficacité supérieur à 90% … Combien pour l’electricité et combien pour la chaleur ?

    Flexo
    Invité

    Bonjour coment gereer cela? mais coment est ce geré en allemagne? sommes nous plus bete? il y a plusieurs millions de micro cogenerations en fonctionnement depuis 10 ans en allemagne…oui c est cela nous devosn etre de pietres techniciens en france pour oser essayer ed faire pareil..

    Fougerolles
    Invité

    le stirling n’est pas la seule possibilité on fabrique selon brevet français une micro centrale (exoes) qui utilise les états critiques du CO2 et qui fonctionne avec une boule chaude (un poele bois solaire ou autre) et qui donc peut se passer de gaz pour fonctionner

    wpDiscuz