Enerzine

La moitié du parc éolien français d’E.ON est breton

Partagez l'article

Le plus grand parc éolien terrestre déployé en Bretagne a été inauguré fin septembre par les élus municipaux des communes de Plounévez-Quintin et Kergrist-Moëlou dans les Côtes d’Armor, ainsi que par les représentants de la société E.ON France.

D’une capacité installée de 26 mégawatts (MW), les 13 éoliennes (2 MW) implantées auront nécessité environ 42 millions d’euros d’investissement. Cette 6ème installation du géant allemand de l’énergie permettra de fournir de l’électricité d’origine renouvelable à 20 000 foyers tout en évitant le rejet de 47 000 tonnes de CO2 par an.

D’une durée de 13 mois, le chantier a concerné plusieurs sociétés, dont Enercon (turbines), Eiffage TP Mûr-de-Bretagne (infrastructures), Marc S.A. (fondations) et Apave Saint-Brieuc (contrôles).

Avec 3 parcs (Kergrist, Ambon et Muzillac), la Bretagne représente désormais plus de la moitié du parc éolien français d’E.ON (46 MW sur 83,5 MW).

« E.ON a des ambitions de développement en France. Un développement principalement axé autour d’énergies plus propres et plus performantes. Ces nouveaux parcs éoliens, ainsi que les autres projets que nous avons pour la France en sont la preuve » a déclaré Luc Poyer, Président du Directoire d’E.ON France.

D’ici 2015, E.ON en France passera d’une production issue quasiment exclusivement du charbon à une production privilégiant les énergies les plus propres et les plus performantes (gaz, renouvelables et biomasse). Un objectif en droite ligne avec la stratégie du Groupe « cleaner and better energy ».


Partagez l'article

 



    Articles connexes

    Poster un Commentaire

    27 Commentaires sur "La moitié du parc éolien français d’E.ON est breton"

    Me notifier des
    avatar
    Trier par:   plus récents | plus anciens | plus de votes
    gaga42
    Invité

    Au risque de passer pour un gateux, je réitère mon souhait que les promotteurs de l’éolien cessent de nous prendre pour des demeurés et expriment leur productivité annuelle attendue comme tout le monde en kWh au lieu de nous enfumer avec avec la « quantité de foyers ». Et tant qu’ils y sont, qu’ils communiquent aussi un minimum sur les productivités réalisées par parc déjà existant, moi je cherche toujours, si quelqu’un peut m’aider…

    Nature
    Invité

    Questions simples: 1/ Quelle est la consommation électrique de la Bretagne ? 2/ Que représente la production éolienne sur ce total ? PS- Peut-on avoir une réponse en KW/H et non dans cette unité inconnue qu’est « le ménage sans chauffage »

    Tassin
    Invité

    1/ 20,5TWh consommés 2/ 660MW*2500h (on est en bratagne) = 1,65TWh. Soit 1,65/20,5= 8%.

    Tassin
    Invité

    Il semblerait que j’aie été un peu optimiste concernant le taux de charge moyen des parcs bretons. On me dit dans l’oreillette qu’on serait plus proche de 2000h. On reprend donc 660*2000=1,32TWh produits Soit 1,32/20,5=6,4%.

    Devoirdereserve
    Invité
    C’est juste pour un sondage, là, comme ça : est-ce qu’il y a ici des particuliers français dont E.on est le fournisseur ? Je me demande ce sont 20 000 foyers bretons, ou français, ou allemands ? Comment expliquer (si ce ne sont pas des allemands) que l’on passe de « quasiment exclusivement charbon » à « privilégiant les énergies les plus propres » ? Déjà les bretons et français supportent mal leurs propres éoliennes, mais si on leur dit qu’en plus, ils hébergent celles des allemands, en payant pour l’infrastructure de transport, et sans voir beaucoup la couleur de l’argent que ça rapporte,… Lire plus »
    ecoenergie
    Invité
    Enfin nous voyons des commentaires reagir au melange des kW et des kWh. On oublie la puissance et l »énergie sont deux grandeurs totalement differentes. Le fait de les melanger sciement ou non conduit a desinformer le public. En plus comment croire les journalistes qui en melangeant ces grandeurs desinforment complètement le public, lorsque ces mêmes journalistes traitent d’autres sujets ? Annoncer que telle source aliment tant de foyers n’a pas de sens non plus, ,independament du fait que le critère « consommation des foyers » varie avec le journaliste. pour fournie un foyer avec sa pointd e consommation du soir et de… Lire plus »
    ecoenergie
    Invité
    Cette société exploite en France une puissante centrale au charbon. Elle ne met en route que lorsque le prix de l’énergie electrique fourni a l’EDF est interessant. Resulat de nombreuses mises en route et arret. Apres chaque arret les equipements de depollution sont froids ; il leur faut plus d’une dizaine d’heures pour redevenir efficace. Les riverains confiants dans la belle installation de depollution a coté de la centrale l’ignorent et recoivent ainsi desemissions polluantes. i c’était l’EDF servis encore presque public les syndicats pourraient donner l’information Dans le cas la société privée la société privée qui s’affichent « cleaner and… Lire plus »
    Nature
    Invité

    Le fait que l’on (qui ?) parle de « foyer » ou de « ménage-sans chauffage  » ne contribue pas à éclaicir les données nécessaires;mais plutôt à les obscurcir . Quant à dire que personne ne sait ce que signifie kW/h c’est bien s’avancer, car tous ceux qui lisent leur facture EDf rencontrent cette unité et comprennent fort bien qu’elle indique ce qu’il ont consommé.Inutile de sortir de SUP elec pour lire une unité simple.

    Dan1
    Invité

    Pour Nature. D’accord utilisons une unité simple de quantité d’énergie… mais alors il ne s’agira pas de kW/h mais bien plutôt de kWh. Puissance (en Watt) x Temps (en secondes) = quantité d’énergie (en Joule) Normalement on devrait lire des Joules sur notre facture. Mais on a trouvé plus pratique d’exprimer cela en kW x heures. On a donc 1 kWh = 1 000 W x 3 600 s = 3,6 millions de Joule.

    Nature
    Invité

    D’accord pour kWh, ou Joule, mais de grâce laissons les « ménages « et les foyers , avec ou sans chauffage! D’ailleurs de quel foyer s’agit-il , un foyer suédois, ou pakistanais ou australien? Cette manière d’exprimer l’électricité n’est qu’enfumage publicitaire.

    trimtab
    Invité
    et @ nature: Lors d’un ‘sondage express’ auprès d’une trentaine de mes collegues de travail (pourtant dans une entreprise de transport maritime – donc ‘sensible’ au ‘coût de l’énergie ?) 1 SEULE PERSONNE a pu me dire combien de kWh de ‘jus’ elle consommé par an, et PERSONNE a pu me dire combien de litres d’essence elle mettait dans son réservoir par an ! Par contre presque tout le monde a pu me dire combien ils DEPENSENT en euros pour ‘payer la note’. « Inutile de sortir de SUP elec pour lire une unité simple…….. ? » Je pense qu’il y a… Lire plus »
    gaga42
    Invité

    Non, je maintiens que c’est de l’enfumage! Car ça sous-entend souvent (mais pas toujours, bonjour la précision…), sans chauffage électrique, bon OK le chauffage électrique c’est caca, mais il existe toujours alors… Et puis surtout, ça suppose que nos industries, nos trains, nos services etc… ne consomment pas d’électricité…

    Dan1
    Invité
    Bien évidemment le nombre de foyer est de l’enfumage ou plus exactement de la COM pour gogo. Et on a déjà débattu longuement sur Enerzine. Regardons de plus près : 26 MW éoliens produisant avec un facteur de charge moyen de 25 % (2 190 heures sur 8 760) nous donne 57 GWh/an. Si ces 57 GWh alimente 20 000 foyers, alors chaque foyer consomme annuellement 2 850 kWh… sauf que.. La consommation domestique en France en 2010 était de 167 TWh pour un nombre de foyer/ménage/résidence aux alentours de 27 millions. Donc logiquement chaque foyer/ménage/résidence consomme en moyenne 6… Lire plus »
    Dan1
    Invité

    J’ai retrouvé quelques éléments concernant le fameux calcul de production en équivalent foyer : Si vous suivez les liens donnés, vous verrez qu’avec la méthode VESTAS de l’époque, le nucléaire français pouvez alimenter 189 millions de foyer. Pour moi c’est trop, puisque nous n’avons que 27 millions de foyers. Conclusion simple : En France, on peut sans problème, demain matin, diviser la production nucléaire par 7 ! Vous voyez, c’est simple si on acceptait de dire la vérité aux français !!

    Lionel_fr
    Invité
    Je pense qu’on a créé l’unité « foyer » pour empècher les maniaques de la calculette de prétendre à une place au gouvernement. Certes je n’aime pas cette unité non plus, mais j’y vois l’avantage d’introduire un facteur humain dans ces calculs dont la précision en virgule flottante cache mal que l’énoncé a été grossièrement farci d’un jeu de mots, d’un non-dit ou d’un oubli qui vide le calcul de son sens. Pour moi les calculs « à la Janco » , je te met un ordre de grandeur toutes choses égales par ailleurs, c’est le nécessaire préalable à l’émission d’une hypothèse Mais quand… Lire plus »
    Rice
    Invité

    . Votre dernier commentaire est particulièrement interessant : avec aucun chiffre vous donnez un éclairage bien plus pédagogique que de nombreux posts chiffrés, gonflés aux stéroïdes nucléaires, n’avaient su fournir. PS : et merci à Pamina qui démontre une fois de plus à quel niveau le GGP fixe le débat (dans la vraie vie vous ne seriez pas Nadine Morano ? ou Eric BESSON ?)

    Dan1
    Invité
    Lionel ferait de l’énergie sans chiffres et réussirait le tour de force d’être très pédagogue ? Sauf que que pour les autres, c’est chiffres obligatoires : n’est-ce pas Rice et ses 6 chiffres ! Alors revenons aux chiffres annoncés : Reste tout de même à expliquer des choses étranges qui ressortent d’une analyse calculatoire. Par exemple, 57 GWh permettrait d’alimenter 20 000 foyers qui consommeraient donc seulement 2 850 kWh par an. Comme en France, il y a au maximum 27 millions de foyers, les foyers consomeraient donc au total 77 TWh. Le hic c’est que, les foyers (disont la… Lire plus »
    Rice
    Invité

    . A propos, vous les avez (re)trouvés les 6 chiffres ? (pardon, plus que 5 ; j’ai répondu à votre place pour le 6ème). Bon pour les 5 premiers… c’est quand vous voulez !

    Dan1
    Invité
    Vous en êtes à quelles pages dans la lecture des rapports que j’ai déjà donné depuis longtemps sur Enerzine… en tout cas que vous ne trépigniez à longueur de commentaires ? Avez vous lu le rapport de la cour des comptes proposé par pamina ? D’autre part ce n’est pas qui avez répondu à ma place pour le 6ième car je l’avais déjà fait avant, sans que vous me posiez la question et en plus votre réponse est « vérolée » car ne tient pas compte d’une évolution dont j’avais déjà déjà donné les références. Votre contribution est donc largement en dessous… Lire plus »
    Rice
    Invité

    . Et pourquoi pas les Saintes Ecritures pendant que vous y êtes ! Le rapport de la Cour des Comptes dont vous faites état est totalement dépassé (ex : provisionnement du démantèlement et commentaires de la CdC p.193) et quand au rapport de B.DESSUS, il date de plus de 10 ans ! Mettez-vous au gout du jour et donnez nous des chiffres récents (5 seulement, J’AI fourni le 6ème) et pas des rapports de plusieurs centaines de pages dont l’intérêt pour Vous est uniquement de noyer le poisson s’en répondre à la question… Merci Schopenhauer.

    Bachoubouzouc
    Invité

    Soyez heureux, Pamina : Nous sommes quand même passé de « vous n’avez pas ces chiffres » à « ouais vous les avez, mais euuuuuh… ils sont trop vieux ! » Il y a du progrès…

    Dan1
    Invité
    Le coût du démantèlement est un bon indicateur du niveau de désinformation ambiant tout comme celui du nombre d’emplois engendrés par la filière nucléaire. En effet, tout dépend de ce que vous voulez démontrer. Par exemple, si on veut démontrer que le coût du kWh nucléaire est exorbitant, on a intérêt à présenter des coûts de démantèlement très élevés et dire que la filière nucléaire occupe énormément de personnes (on appelle alors l’armée et la police en renfort pour grever la masse salariale). Mais si on veut démontrer que l’on peut sortir rapidement du nucléaire (comme en Allemagne) on a… Lire plus »
    Dan1
    Invité
    A lire aujourd’hui à propos de la ferme solaire des Mées : « Alimentons ! Cette superbe ferme écologique alimente 83 000 habitants avec 30,9 MW qui produisent 1 455 kWh / kW / an. Donc 45 GWh alimentent 83 000 habitants. Donc pour alimenter tous les français il faudrait 64 000 000 / 83 000 = 771 fermes comme celle-ci. Facile, sauf que 771 fermes de 30,9 MW chacune produiraient au maximum 771 x 45 = 35 TWh Le hic c’est que la France consomme aux environs de 480 TWh et en produit au minimum près de 550. Cherchez l’erreur… Lire plus »
    Rice
    Invité

    . On avance, on avance… voici poindre le chiffre n°2 : le démantèlement. Donc 1 milliard pièce par réacteur x 58 réacteurs français = 58 milliards (comme dirait Dan, c’est « presque donné »). Doit-on en déduire que c’est minimisé ? Et puis, avec ce chiffre, vous allez (enfin) pouvoir nous dire, combien cela coûte sur le kWh actuel, compte tenu de votre parfaite connaissance des capacités (théoriques) de production du parc français. Merci Professeur.

    Dan1
    Invité
    Je ne vais rien vous dire du tout, mais Benjamin Dessus pourrait vous en parler puisqu’il a estimé, il y a un peu plus de dix ans, l’impact du démantèlement (selon plusieurs hypothèses) sur le coût du kWh. L’avantage énorme de l’analyse de Benjamin Dessus est d’être connue de tout ceux qui cherchent et elle a été publiée sous forme papier et elle directement accessibles depuis de nombreuses années au citoyen « lambda » disposant il est vrai d’une connexion internet. Cette analyse parle d’un parc nucléaire déjà construit mais promis à un bel avenir (il a déjà produit 10 000 milliards… Lire plus »
    Rice
    Invité

    . Dès que ca devient un peu « chaud » le GGP se débine. Nous on veut des chiffres ! pas du bla bla flan flan. On veut les 5 chiffres manquants !

    Dan1
    Invité

    Rice veut ce que les citoyens peuvent déjà télécharger depuis longtemps et Rice dit on veut ! Si ça se trouve vous êtes tout seul à le vouloir, à moins que vous n’agissiez en bande ! Où en êtes vous de la lecture du rapport de Benjamin Dessus accessible à tout internaute ?

    wpDiscuz