La Navy va incorporer du biocarburant dans sa flotte aéronavale

La Marine américaine va commander pour 12 millions de dollars, via l’Agence logistique de la défense (DLA) environ 1,7 million de litres de biocarburants à Dynamic fuels, une société commune alliant Tyson Foods, et Syntroleum Corporation.

L’accord prévoit notamment la fourniture à la Marine US, de 378.000 litres de kérosène modifié à destination des avions et de 1,3 million de litres de kérosène distillé pour les navires. Ce biokérosène entre dans les efforts de la Navy pour développer un Groupe d’intervention vert ("Green Strike Group") composé de vaisseaux et de navires alimentés partiellement par du biocarburant.

Le biocarburant développé pour la Navy sera fabriqué en Louisiane (à Geismar) sur le site de Dynamic fuels. Ce dernier utilisera un biocarburant issu de graisses animales et d’huiles végétales avant d’être incorporé à 50% avec du kérosène. La compagnie Solazyme, un autre producteur de biofuels élaborera de son côté un bioproduit conçu à partir d’algues mélangées également à du kérozène et cela dans l’objectif d’aider Dynamic fuels à remplir son contrat.

Le biocombustible sera livré à la Marine américaine en mai 2012.

Selon le secrétaire à la Marine Ray Mabus, "d’ici 2016, nous comptons déployer un groupe aéronaval pendant plusieurs mois en utilisant 50% de biocarburants pour les navires et avions."

Ce contrat fait suite à l’implication des 2 sociétés dans l’utilisation de biocarburants dans des vols commerciaux pour des compagnies aériennes comme KLM, Finnair, Thomson Airways et Alaska Airlines. Par ailleurs, Solazyme a engagé elle aussi un partenariat avec United Airlines, comprenant une lettre d’intention pour la fourniture de 75 millions de litre par an, à partir de 2014.

Partagez l'article

 



Articles connexes

Poster un Commentaire

4 Commentaires sur "La Navy va incorporer du biocarburant dans sa flotte aéronavale"

Me notifier des
avatar
Trier par:   plus récents | plus anciens | plus de votes
Guydegif(91)
Invité
Très Bonne initiative ! Très bonne démarche ! Très bonnes perspectives ! YA+KA accélérer en // les économies d’énergie en baissant cylindrée, poids et donc puissance nécessaire…partout où on peut ! Pour l’aviation on peut utiliser des matériaux plus légers, composites ou de préférence bio-composite en utilisant là aussi des résines végétales plutôt que dérivées du pétrole avec des matériaux structurant comme miscanthus, chanvre, etc…. Pour les bateaux faudra revoir le profilage et les masses inutiles…. YAURA+KA initialiser une démarche similaire de ce côté-ci de l’Atlantique, en Europe et surtout en FRANCE !… pour les domaines militaires ET les autres!….… Lire plus »
Dan1
Invité

“YAURA+KA initialiser une démarche similaire de ce côté-ci de l’Atlantique, en Europe et surtout en FRANCE !…” C’est déjà fait et depuis longtemps. En Europe côté “downsizing” on en connait un rayon. Si vous comparez la taille des portes avions américains avec l’unique porte avions français vous avez déjà compris que nous avons une longueur d’avance dans l’écologie. D’un côté une démesure absolue unique au monde, de l’autre une mesure dictée par… nos moyens. Par contre, je crains que les américains aient du mal à nous rattraper (à moins qu’avec un Hummer survitaminé !).

Guydegif(91)
Invité
OK, Dan1, côté ”downsizing” pour faire des économies on est OK en France et en Europe, je suis d’accord qu’il n’y a pas photo comparé à la gabegie US en terme de gros moteurs, grosses cylindrées, gourmands, véhicules lourds (façon Hummer),… donc des gouffres coté consommation essence…. pour la plupart. Pour le downsizing on en connait un rayon et c’est bien mis en application dans nos véhicules….”small is beautifull” est très en pratique chez nous ! Idem pour les éléments de la flotte navale ou aérienne, Marine contre Navy, Aviation contre AirForce ! Donc côté ”économie d’échelle, donc économies de… Lire plus »
Lionel_fr
Invité
Merci à l’incroyable NAVY pour son financement des huiles (gazole, kérozène). La filière de recyclage est un vrai gisement qui ne pèche que par son coût, la R&D permet justement d’influer positivement sur ce point. Que ce gisement puisse produire 1% ou 1000% de la consommation n’a aucune importance, il faut recycler à coût compétitif pour ne pas polluer. La filière algale dont tout le monde parle sans arrèt a sérieusement besoin de financements aussi , l’US NAVY le permet car sa mission est plus stratégique que commerciale et la disponibilité d’un carburant depuis le territoire américain a autant d’intéret… Lire plus »
wpDiscuz