La Norvège engage 10 ME dans un fonds d’énergie propre

La Norvège et l’Union Européenne unissent leurs forces pour stimuler les investissements dans les énergies renouvelables et les mesures d’efficacité énergétique dans les pays en développement.

La Norvège a engagé 80 millions de NOK (environ 10 millions d’euros) dans un nouveau fonds pour les investissements dans des projets visant à lutter contre le changement climatique et à promouvoir l’énergie propre dans les pays en développement. Le fonds mondial pour la promotion de l’efficacité énergétique et des énergies renouvelables (GEEREF) est un partenariat public-privé, initié par la Commission européenne.

La Norvège et l’Allemagne sont les deux premiers contributeurs publics à ce fonds. "Nous devons faire tout notre possible pour aider les pays en développement à faire un saut technologique et à accroître leurs sources d’énergie renouvelables, telles que l’énergie solaire et l’hydroélectricité. Les pays pauvres peuvent tirer d’énormes avantages économiques et environnementaux par le biais de mesures d’efficacité énergétique et le recours à des sources d’énergie renouvelables", a déclaré le Ministre de l’Environnement et du Développement International, Erik Solheim.

GEEREF mettra l’accent sur les investissements dans des projets de moindre envergure, jusqu’à 10 millions d’euros. Ceux-ci sont généralement ignorés par les investisseurs privés et les institutions financières internationales. M. Solheim voit les partenariats public-privé comme un moyen important d’obtenir un financement suffisant pour l’adaptation au changement climatique dans les pays pauvres. "Ce fonds peut être un prototype pour les mécanismes d’investissement susceptibles d’attirer les investisseurs privés qui sont à la recherche d’un retour sur leurs investissements, et qui donneront un retour économique sur les fonds publics investis", a ajouté M. Solheim.

La Commission européenne a déjà investi 23 millions d’euros dans le GEEREF
. D’autres contributions, pour un montant total de 100 millions d’euros, ont été promises pour les quatre prochaines années. Le GEEREF s’inscrit dans le cadre d’une structure de fonds "parapluie", l’Initiative européenne sur l’énergie propre et renouvelable, l’efficacité énergétique et les changements climatiques liés au développement.

BE Norvège numéro 84 (9/01/2009) – Ambassade de France en Norvège / ADIT – http://www.bulletins-electroniques.com/actualites/57228.htm

Partagez l'article

 



Articles connexes

Poster un Commentaire

Soyez le premier à commenter !

Me notifier des
avatar
wpDiscuz