La Norvège veut industrialiser le biomasse

80% de la consommation énergétique des pays industrialisés est basée sur des réserves naturelles non renouvelables et sources de pollution tels que le pétrole, le charbon et le gaz.

Dans ce contexte, les biocarburants apparaissent comme une alternative prometteuse puisqu’ils représentent une source d’énergie renouvelable (la biomasse) et respectueuse de l’environnement.

Les deux principaux biocarburants sont l’éthanol, produit à partir de résidus de bois, de papier ou encore de végétaux, et le bio-diesel produit à partir d’huiles végétales comme l’huile de colza ou de soja.

L’Institut Norvégien des Sciences de la Vie, l’Institut Norvégien de Recherche pour l’Agriculture et l’Environnement ainsi que divers autres instituts et groupes ont donc créé en partenariat avec l’Université du Minnesota un consortium appelé Biomotive ayant plusieurs objectifs : optimiser les techniques de récolte de biomasse nécessaire à la production, améliorer les conditions de croissance des plantes utilisées dans les champs et les forêts, créer et élargir les connaissances concernant le rôle de la biodiversité dans la production de biomasse à grande échelle, et enfin développer de nouveaux moyens de transports pouvant fonctionner à partir de biocarburants.

A partir de 2007 en Norvège, tous les postes à essence devront vendre des biocarburants à hauteur de 2% de leurs ventes totales (soit 80 millions de litres) jusqu’à atteindre 4% (soit 160 millions de litres) d’ici 2010.

 
Cette information est un extrait du BE Norvège numéro 70 du 22/09/2006 rédigé par l’Ambassade de France en Norvège. Les Bulletins Electroniques (BE) sont un service ADIT et sont accessibles gratuitement sur www.bulletins-electroniques.com
Partagez l'article

 



Articles connexes

Poster un Commentaire

Soyez le premier à commenter !

Me notifier des
avatar
wpDiscuz