La notoriété des fournisseurs alternatifs d’énergie en baisse

Les résultats de la 7ème édition du baromètre annuel sur l’ouverture des marchés de l’électricité et du gaz naturel pour les clients professionnels publiés par Le médiateur national de l’énergie montre que contrairement aux particuliers, leur niveau de connaissance reste assez fort.

Comme les années précédentes, un professionnel sur deux considère sa consommation d’énergie comme un sujet de préoccupation important (54%) ; c’est un sujet de préoccupation encore plus important pour les professionnels utilisateurs de gaz naturel (71%). Parmi les professionnels plus préoccupés par leur consommation d’énergie on retrouve : les agriculteurs (87%), les professionnels des cafés-hôtels-restaurants (87%) et les entreprises du secteur public en général (71%).

85% des professionnels ont connaissance de l’ouverture du marché de l’électricité pour les professionnels, rejoignant ainsi le taux observé en 2008. Les consommateurs de gaz ont un niveau de connaissance plus élevé (91%) que les non utilisateurs de gaz (83%).

Cette année, la connaissance de l’ouverture du marché du gaz chez les professionnels est en progression par rapport à la dernière mesure. En effet, 81% des professionnels en ont conscience contre 73% en 2010.

Aussi, les professionnels ont une meilleure connaissance de l’ouverture du marché des particuliers que l’année précédente. En effet 77% (vs 69% en 2010) connaissent l’ouverture du marché du gaz naturel pour les particuliers et 91% (vs 88%) pour l’électricité. Malgré la connaissance largement répandue de l’ouverture des marchés du gaz et de l’électricité, seuls 2 professionnels sur 10 déclarent connaître la marche à suivre pour changer de fournisseur d’énergie (23%).

Moins d’un professionnel sur deux estime être bien informé sur l’ouverture à la concurrence des marchés de l’électricité et gaz (49%). En revanche, lorsqu’on leur demande s’ils ont cherché à obtenir des informations sur cette ouverture, ils sont seulement 17% à l’avoir fait.

6 professionnels sur 10 perçoivent l’ouverture à la concurrence des marchés de l’électricité et du gaz naturel comme une bonne chose (ils étaient 58% en 2010). 1 professionnel sur 4 est de l’avis que c’est ni une bonne, ni une mauvaise chose.

Comme observé lors des mesures précédentes, les fournisseurs historiques restent prédominants : 70% des professionnels ont déclaré avoir pour fournisseur de gaz GDF Suez et 87% pour fournisseur d’électricité EDF. Au niveau des notoriétés des fournisseurs d’électricité :

  • EDF est connu par l’intégralité des professionnels
  • GDF Suez en tant que fournisseurs d’électricité maintient sa notoriété à 69%
  • Poweo baisse par rapport à 2010 de 55% à 49%
  • Direct Energie est aussi en retrait, passant de 54% à 49%

Concernant le marché du gaz naturel, à noter deux baisses significatives sur la notoriété totale de Poweo (passant de 55% en 2010 à 48% cette année) et de Tegaz (passant de 23% en 2010 à 11% cette année). La notoriété de Direct Energie est elle aussi en baisse tendancielle (43% vs 48% en 2010). EDF en tant que fournisseur d’énergie est à 72% de notoriété alors que GDF Suez est à 98%.

Partagez l'article

 



Articles connexes

Poster un Commentaire

Soyez le premier à commenter !

Me notifier des
avatar
wpDiscuz