La nouvelle régulation proposée est une « usine à gaz »

L’association professionnelle de l’énergie solaire (ENERPLAN), dénonce la surdité du gouvernement suite à la lecture du projet d’arrêté tarifaire pour l’achat de l’électricité solaire qui ignorerait "totalement les contributions à la concertation Charpin Trink".

D’après l’association, la nouvelle régulation proposée est une « usine à gaz », qui va entraver le marché et menacer nombre d’entreprises du secteur. Ainsi, les tarifs d’achat de l’électricité solaire en France, seront bientôt identiques à ceux en vigueur en Allemagne, avec toutefois des volumes 5 à 8 fois inférieurs et des coûts de développement 2 à 3 fois plus élevés.

Le gouvernement a repris les propositions de l’administration, "sans la moindre attention aux propositions élaborées par les parties prenantes à la concertation qui visaient à optimiser l’investissement de la collectivité, pour générer des dividendes sociaux et industriels au niveau de la filière", indique t’elle dans un communiqué, avant d’ajouter : "La régulation proposée va finalement favoriser les importations de matériel mais aussi de main d’œuvre, à l’opposé de ce qui est souhaité".

Il apparaît également que le système d’appel à projets ne fait pas l’unanimité entre les professionnels. Ces derniers appellent à relever le plafond d’éligibilité au tarif, "de 100 à 250 kW pour les grandes toitures comme l’ont proposé les parlementaires." ENERPLAN demande aussi pour le développement de l’intégré au bâti un relèvement de plafond passant de 9 et 36 kW à 100 kW.

Enfin, la baisse annoncée de 20% par rapport au tarif de septembre 2010, avec en sus une baisse trimestrielle pouvant atteindre plus de 9%, "va avoir un effet dévastateur sur la filière", prédit l’association professionnelle, qui prône plutôt pour une baisse limitée à 12%. Car selon elle, "il n’est pas trop tard pour permettre l’émergence d’une filière industrielle innovante, à forte valeur ajoutée et compétitive sur les marchés à l’export."

Partagez l'article

 



Articles connexes

Poster un Commentaire

1 Commentaire sur "La nouvelle régulation proposée est une « usine à gaz »"

Me notifier des
avatar
Trier par:   plus récents | plus anciens | plus de votes
Rice
Invité

Avec toute cette incompétence pour gérer le dossier PV, on peut malheureusement imaginer qu’il en est de même dans les autres dossiers que ce gouvernement est appelé à traiter. Je n’en avais jamais pris aussi bien conscience qu’à travers le feuilleton du photovoltaïque : que d’amateurisme, que de collusion, que de chômeurs en perspective dans cette filière mort-née… Et en mon âme et conscience, je saurai m’en rappeler aux prochaines élections. Dis, c’est encore loin 2012 ?

wpDiscuz