La Pologne va accroître sa capacité de stockage de gaz

La Commission européenne a autorisé l’octroi de subventions publiques pour un montant de 390 millions d’euros en faveur de la construction ou de l’agrandissement de quatre sites de stockage souterrain de gaz en Pologne.

Le stockage de gaz renforce la sécurité de l’approvisionnement et permet à un pays de faire face aux ruptures d’approvisionnement ou aux variations saisonnières de la consommation.

Pour M. Joaquín Almunia, membre de la Commission chargé de la concurrence, « ce projet permettra à la Pologne d’accroître sa sécurité d’approvisionnement en gaz, dans l’intérêt de ses citoyens, sans pour autant fausser indûment la concurrence, car les capacités de stockage seront mises à la disposition de tous les concurrents présents sur le marché polonais ».

En novembre 2009, la Pologne a notifié à la Commission son intention d’accorder une aide d’État pour un montant total de 1 539 millions de PLN (environ 390 millions €) à Polskie Gornictwo Naftowe i Gazownictwo S.A. en faveur de quatre projets visant à accroître la capacité de sites de stockage souterrain situés à Strachocina (région des Carpates), à Wierzchowice (en Silésie) et à Mogilno (Cujavie-Poméranie), et à construire un nouveau site de stockage souterrain à Kosakowo (sur la côte Baltique). Polskie Gornictwo, une entreprise publique, est le principal intervenant sur le marché du gaz en Pologne.

Le projet devrait être achevé en 2015 et portera la capacité de stockage de la Pologne à 2,6 milliard de m³ (contre 1,6 milliard actuellement), ce qui rapprochera le pays de la moyenne actuelle de l’UE en ce qui concerne la capacité de réserve (14 % de la demande annuelle).

Les projets augmenteront la capacité totale de stockage disponible en Pologne, permettant ainsi à tous les intervenants du marché, et pas uniquement au bénéficiaire de l’aide, de mieux remplir leurs obligations de constitution de réserves.

Le renforcement de la sécurité de l’approvisionnement en gaz est l’objectif visé par la directive 2004/67/CE du Conseil et l’augmentation des capacités de stockage constitue un des instruments expressément prévus par la directive pour y parvenir. À l’heure actuelle, 21 États membres stockent du gaz pour assurer la sécurité de leur approvisionnement.

Les quatre projets de stockage de gaz sont énumérés dans le programme opérationnel 2007-2013 «Environnement et infrastructures» de la Pologne, qui est admissible au bénéfice de fonds de l’UE, sur demande de la Pologne. Les deux principaux sites, Wierzchowice et Kosakowo, sont mentionnés dans les orientations relatives aux réseaux transeuropéens d’énergie énoncées par le Parlement européen et le Conseil en 2006.

Partagez l'article

 



Articles connexes

Poster un Commentaire

Soyez le premier à commenter !

Me notifier des
avatar
wpDiscuz