Enerzine

La première éolienne offshore du Portugal sur fondation flottante !

Partagez l'article

Non content d’annoncer l’inauguration de la première éolienne offshore du Portugal, un consortium comprenant Vestas Wind Systems A/S – EDP, Energias de Portugal, Repsol, Principle Power, A. Silva Matos (ASM) et InovCapital indique que la turbine a été installée sur un système innovant de fondation flottant appelé le WindFloat.

Spécificité importante ! C’est la première éolienne offshore à être installée sans l’utilisation de navires spécifiques dédié normalement pour ce type d’installation en mer. L’installation, l’assemblage final, et les pre-tests de mise en service de la turbine et de sa structure ont eu lieu sur la terre dans un environnement contrôlé. Le système complet a ensuite été remorqué au large des côtes en utilisant des navires remorqueurs simples.

Le WindFloat est équipé d’une turbine Vestas V80 2.0MW capable de produire suffisamment d’électricité pour fournir 1.300 foyers. Le système est situé à 5 km au large de la côte de Aguçadoura, au Portugal, et a déjà produit plus de 1,7 GWh.

Le WindFloat devrait faire entrer l’éolien en mer dans une nouvelle ère, permettant aux gestionnaires de réseaux de cibler des sites d’implantation de meilleur qualité de vent, indépendamment de la profondeur d’eau. De plus, les projets sont en mesures de réaliser des réductions importantes de coûts et de risques en raison du montage et des pré-tests de mises en service réalisés à terre.

Hormis les sociétés citées en introduction, plus de 60 autres fournisseurs européens, dont 40 portugais, ont fourni des éléments clés du projet. Repsol a récemment rejoint la JV Windplus en tant qu’actionnaire de poids, apportant une expérience supplémentaire dans le domaine offshore.

"Vestas a été le pionnier de l’industrie éolienne et s’efforce en permanence de trouver de nouvelles façons de réduire le coût de l’énergie concernant l’éolien offshore et d’augmenter les certitudes de rentabilité pour nos clients. Le système de fondations flottantes est une des solutions avec le plus grand potentiel pour la « récolte » du vent sur des sites en eaux profondes et le projet Windfloat était une option très intéressante pour nous aider à explorer ce domaine au sein de l’éolien offshore. Nous avons travaillé en étroite collaboration avec EDP et Principle Power sur ce projet et nous sommes très heureux de l’intégration réussie de la turbine et de la plate-forme WindFloat. Ce fut une expérience très intéressante et essentielle et nous sommes fiers des résultats satisfaisants obtenus à ce jour", a déclaré Ditlev Engel, le Président de Vestas.


Partagez l'article

 



    Articles connexes

    Poster un Commentaire

    11 Commentaires sur "La première éolienne offshore du Portugal sur fondation flottante !"

    Me notifier des
    avatar
    Trier par:   plus récents | plus anciens | plus de votes
    Lionel_fr
    Invité

    Ô que d’attentes derrière ce projet !! Personne ne peut dire si ce sera concluant ou si les contraintes mécaniques venant de la houle sont rédhibitoires auquel cas il faudra attentre les autres projets immergés , à rotor vertical ou les deux. Mais imaginez un instant que ça marche…

    .benjamin.
    Invité

    Reste à savoir le prix de reviens du kWh via ce système…

    einstein30
    Invité

    prototype dans le genre ; turbine : 2 mw (!) rendement ? ; tout cela reste hypothetique ; beaucoup d’investissement pour une production aleatoire ; je penses que la puissance precitée correspond a la puisssance maximum de la turbine mais pas la puissance potentiellement esperée .

    fredo
    Invité

    le concept de plateforme Windfloat a été créé par le bureau d’études Marine Innovation & Technology fondé en Oregon par 2 français. La licence exclusive de Windfloat a été prise par le développeur Principle Power (US) , nul n’est prophète en son pays…

    Jesaistout
    Invité
    Bande de rigolos, savez vous ce que c’est qu’inventer quelque chose et de l’industrialiser ensuite ?? que des commentaires négatifs fondés sur des réflexions everstyle sortie de votre position allongée de beauf la kro à la main dans votre fauteuil multiposition ! j’ai inventé breveté une éolienne flottante qui résiste à des vents de 180 km/h je me suis heurté à une cohorte de connards scientifiques d’ingénieurs en tout genre, d’experts en tout et en rien et moi le non mécanique le non ingénieur, contre toutes leur théorie, je leur ai prouvé que mon idée marchait. alors pitié messieurs les… Lire plus »
    Lionel_fr
    Invité
    L’existence de buldings flottants répartis autour des continents et capables d’héberger du personnel est un changement majeur dans l’histoire de l’habitat humain. Changement que les plateformes pétrolières ont échoué à faire fructifier : voici pourquoi : Actuellement, les hommes ne stationnent pas sur la surface océanique, il y voyagent ou y pèchent ou s’y concentrent sur des plateformes. Mais la faune sous marine est en situation cataclysmique à cause des méthodes de pèche. L’aquaculture est déjà au point mais elle nécessite de déplacer des bateaux sans cesse sur les sites d’élevage, bateaux qui ne restent pas sur site car ce… Lire plus »
    Pastilleverte
    Invité

    vers ,une baisse du coût d’installation de l éolien off shore. OK ne « reste plus ka » faire baisser les coûts d’entretien (mais le « winfdloat » n(y a plus rien à voir !). Et, petit détail, encore (plus que, seulement) environ 2500 plate-formes de ce type avec un ventialteur de cette puissance pour, théoriquement (grâce à toi ô Eole) passer toute l’électricité portugaise en renouvelable venteux. Tout est possible, tout est réalisable, comme diraient certains…

    Bachoubouzouc
    Invité

    Mise en place éminement positive d’un prototype ouvrant la voie à des technologies pleines de potentiel.

    Papoumontchat
    Invité

    Ayant travaillé sur des concepts d’éoliennes flottantes, je serais très friand de connaître certains principes de fonctionnement que je n’ai pas trouvés dans les articles: – comment est-elle stabilisée: ancre flottante ou ancrage(s) au sol ce qui est très compliqué? – comment s’oriente t-elle au vent: ensemble de la plateforme (cf plus haut problème de l’ancrage) ou seulement la nacelle (au risque de déstabiliser l’assise flottante par dissymétrie d’efforts)? – comment sont pris en compte (amortis?) les effets de houle? etc, etc Merci à celui qui pourrait m’éclairer

    Guydegif(91)
    Invité
    Bravo ! Enfin libéré des contraintes de profondeur d’eau ! Il était temps ! Elle a le mérite d’exister, mais,….ce n’est jhamais que le  »mariage » entre l’expérience de l’exploration pétrolière par rig semi-submersible et l’expérience d’un constructeur d’éoliennes –> où le derrick est remplacé par une éolienne…..! Donc, mpar exemple, Un mariage entre un SEDCO-FoREX, donc Schlumberger et un Vestas, par exemple ! Le cumul de leurs expériences réciproques devrait permettre de braver une telle réalisation et test grandeur nature ! Bravo à WindFloat ! par contre Fredo, je n’ai pas trouvé par votre lien que MI&T était qq peu… Lire plus »
    Lolo-2
    Invité

    @guy la société en question a été fondée par 2 français

    wpDiscuz