La première station hydrogène d’Air Liquide installée aux Pays-Bas

En collaboration avec le Ministère des Transports et de l’Environnement néerlandais, le Groupe Air Liquide* a annoncé hier, l’installation d’une nouvelle station publique de distribution d’hydrogène à Rotterdam (Pays-Bas) pour les véhicules électriques à pile à combustible.

Ce projet bénéficie du soutien financier de l’Union Européenne, via le programme du Réseau de transport transeuropéen (Trans-European Transport Networks, TEN-T**).

Cette station sera la première station hydrogène d’Air Liquide installée aux Pays-Bas. Dotée d’une capacité de distribution de cinquante pleins par jour, cette station bi-pression – 350 et 700 bar – fournira de l’hydrogène pour les véhicules électriques à pile à combustible. Un plein offre à ces véhicules une autonomie de 500 à 600 kilomètres.

Elle sera ouverte au public fin 2013 dans le cadre d’un projet de déploiement de l’infrastructure hydrogène en Europe porté par Air Liquide et six autres partenaires* européens. Ce projet inclut également des études sur le déploiement de stations de distribution dans quatre Etats européens : "France, Danemark, Suède et Pays-Bas".

"Air Liquide est fier de participer activement à ce nouveau projet soutenu par l’Union Européenne. Ce développement illustre l’engagement du Groupe à participer au déploiement de l’infrastructure « hydrogène énergie » à travers le monde. L’hydrogène compte parmi les solutions innovantes qui contribuent à la préservation de l’environnement en apportant une réponse à court terme aux défis posés par la mobilité durable : réduction des gaz à effet de serre, pollution des villes et dépendance aux hydrocarbures. Dans la lignée des récentes initiatives soutenues par les gouvernements du Royaume-Uni et de l’Allemagne, la dynamique « hydrogène énergie » en Europe se poursuit " a déclaré François Darchis, Directeur de la Société Air Liquide.


L’hydrogène, un vecteur d’énergie propre
: Utilisé dans une pile à combustible, l’hydrogène se combine à l’oxygène de l’air pour produire de l’électricité en ne rejetant que de l’eau. L’hydrogène peut être produit à partir de sources d’énergie diverses, notamment le gaz naturel, mais aussi à partir de sources d’énergie renouvelables. Cet élément naturel représente donc un fort potentiel pour fournir de l’énergie ‘propre’ et garantir la sécurité des approvisionnements.

HIT, Hydrogen Infrastructure for Transport : Ce projet est porté par le Ministère des Transports et de l’Environnement des Pays-Bas, Air Liquide, l’Association Française de l’Hydrogène et des Piles à Combustibles (AFHYPAC), Copenhagen Hydrogen Network (CHN), l’Association des Régions Européennes pour l’Hydrogène, les Piles à Combustibles et l’Electro-mobilité (HyER), Hydrogen Link Denmark et Hydrogen Sweden.

Blue Hydrogen
: Est une démarche d’Air Liquide qui vise à décarboner progressivement sa production d’hydrogène dédiée aux applications énergétiques. Concrètement, Air Liquide s’engage d’ici à 2020, à produire au moins 50 % de l’hydrogène nécessaire à ces applications, sans rejet de CO2 en combinant l’utilisation des énergies renouvelables, l’électrolyse de l’eau et le reformage de biogaz, ainsi que l’usage des techniques de captage et stockage du CO2 émis lors de la production d’hydrogène à partir de gaz naturel.
* Air Liquide est présent sur l’ensemble de la chaîne hydrogène énergie (production, distribution, stockage haute pression, pile à combustible et station de distribution d’hydrogène).

[DVID]

** Les fonds communautaires TEN-T représentent une importante source de financement de l’Union Européenne pour les infrastructures de transport. C’est la première fois que des financements européens TEN-T sont alloués au développement de la mobilité électrique hydrogène.

Partagez l'article

 



Articles connexes

Poster un Commentaire

5 Commentaires sur "La première station hydrogène d’Air Liquide installée aux Pays-Bas"

Me notifier des
avatar
Trier par:   plus récents | plus anciens | plus de votes
Lionel_fr
Invité

On peut pas dire que ça inspire les foules… Bon tout le monde va continuer à objecter la rareté de ce genre de site pour justifier une politique de l’autruche vis à vis de la rupture majeure que représente le stockage d’hydrogène dans un tas de domaines. C’est pas de l’air liquide qu’on distribue ici , c’est de l’électricité gazeuse , et ce n’est qu’un début.

Tech
Invité

il va bien falloir commencer, les véhicules ou le réseau? je propose à laplace du livret A, un livret H avec un placement minimum à 8 ans (à la PEA ou assurance vie et pour stabiliser le financement. retrait avant 8 ans taux du livret A-1% ;après 8 ans taux du livret A + 1 à 2% à définir . tout cela pour monter une réseau de distribution et bonuser les premiers véhicules hydrogènes. les solutions techniques existent, le cash ne manquerait pas 5,4,3,2,1, launch

fredo
Invité

“Ce projet inclut également des études sur le déploiement de stations de distribution dans quatre Etats européens : “France, Danemark, Suède et Pays-Bas”. ça manque d’objectifs en terme de date et de volume, c’est bien d’étudier, c’est mieux d’installer.

fredo
Invité

je repense à un de vos posts récents: pourquoi ne peut-on utiliser l’hydrogène comme carburant pour moteur thermique qu’à bas régime ? J’ai bien entendu parler de corrosion accélérée des soupapes par un ami ingénieur motoriste chez Renault, en même temps BMW avait sorti sa 750i hybride essence-hydrogène qui n’évoquait pas cette limite. Avis bienvenu

Sicetaitsimple
Invité

Il n’est pas dit si c’est une “simple” station de distribution (je pense que oui), ravitaillée par camions ou peut-être pipe si on est à Rotterdam, ou s’il y a une production (electrolyseur) associée? Bon, faut bien commencer.

wpDiscuz