Enerzine

La Région IDF veut augmenter sensiblement la part de la méthanisation

Partagez l'article

La Vice-présidente écologiste Corinne Rufet a fait adopter un plan visant à développer l’usage des énergies renouvelables et à augmenter la part de la méthanisation dans ces énergies alternatives sur la Région Ile-de-France.

La Région IDF apportera ainsi son soutien technique et financier à la création d’installations de méthanisation et présentera une animation territoriale à l’échelle régionale

"Développer la méthanisation en Ile-de-France c’est développer les énergies renouvelables, valoriser des déchets et créer de l’emploi local", aime à rappeler Corinne Rufet, Vice-présidente en charge de l’environnement, de l’énergie et de l’agriculture. La production de biogaz à partir de matière organique pourrait en effet représenter 19% de l’effort de développement des énergies renouvelables et locales. Avec un objectif ambitieux : passer de 11 200 GWh en 2009 à près de 20 600 en 2020.

"La Région Ile-de-France amorce sa transition énergétique. Après avoir affirmé le refus d’exploiter les ressources fossiles de son territoire, nous continuons d’accélérer son effort en faveur du développement des énergies renouvelables. La mise en action de son plan méthanisation est une étape supplémentaire vers la conquête de l’indépendance énergétique du territoire" a fait remarquer Mounir Satouri, président des élu/es écologistes régionaux.

Après une phase importante d’état des lieux et de concertation avec l’ensemble des acteurs concernés : l’Ademe, les chambres d’agricultures, les professionnels de la gestion des déchets… le rapport voté le 13 février présente la stratégie régionale qui va être mise en place pour atteindre cet objectif.

L’état des lieux réalisé par le spécialiste en éco bilans Solagro a d’abord réalisé une évaluation de la matière première disponible à la méthanisation, résidus de culture, biodéchets (déchets ménagers, restauration….), boues issues du traitement des eaux…. plus de 5000 tonnes de biomasse méthanisable devraient pouvoir être mobilisées, ce qui permettrait d’atteindre voire de dépasser l’objectif fixé.

Des unités de méthanisation existent déjà. Solagro en a identifié 35 en Ile-de-France. Onze en fonctionnement (9 sont des stations d’épuration) et 24 à l’état de projets. Entre la collecte des déchets, la conception des unités, la valorisation du biogaz, cette filière pourrait créer 600 postes à l’horizon 2025.

Pour développer la méthanisation, il est prévu une animation territoriale par l’ARENE, notamment (l’agence régionale de l’environnement et des nouvelles énergies), un accompagnement financier des porteurs de projets, via un appel à projets permanent.

Une charte des acteurs sera mise au point avec les principes suivants :

· limiter l’empreinte territoriale et donc la circulation des matières premières
· éviter la concurrence des filières locales déjà pérennes
· proposer une valorisation optimale de ces biodéchets


Partagez l'article

 



    Articles connexes

    Poster un Commentaire

    10 Commentaires sur "La Région IDF veut augmenter sensiblement la part de la méthanisation"

    Me notifier des
    avatar
    Trier par:   plus récents | plus anciens | plus de votes
    Temb
    Invité

    A tout ceux qui passent leur temps à critiquer les écologistes, voici une belle démarche saine et bien pensée, un bel exemple de développement durable. Si on attendait d’EDF ou de nos autres grands groupes, de nos autres partis politiques une telle démarche, on risquerait d’attendre très longtemps..

    Bachoubouzouc
    Invité
    EDF Energies Nouvelles réalise chaque année un chiffre d’affaire de 1,4 milliard d’euros exclusivement dans le domaine des ENR, avec une puissance installée à 87% dans l’éolien, 10% dans le PV. Par ailleurs, l’entreprise se développe dans le biogaz à partir de déchets (prise de contrôle de Verdesis et de Beacon Landfill Gas Holdings) et dans la biomasse (une installation de 26MW en Andalousie) : Enfin, EDF vient de terminer le placement d’une émission obligataire de 1,4 milliards d’euros pour financer des projets d’ENR : Mais vous avez raison : Tout ça est assez négligeable face au travail de Mme… Lire plus »
    Temb
    Invité

    EDF EN a le feu vert pour se développer à fond partout… sauf en France ou la chasse gardée d’EDF s’eplique par les marges sur le nucléaire amorti que la maison mère ne veut pas voir rogner par du nouveau ENR.. La situation chez EDF est assez schizo, mais cela ne vous intéresse pas et mes explications tombent à l’eau. Vous avez raison de vous arrêter à ces chiffres et d’en être fier, ça change de votre atitude passée concernant les ENR et ça me fait un grand plaisir. Vous avez grandement évolué!

    Sicetaitsimple
    Invité

    l’idée de dénigrer, mais proclamer « La mise en action de son plan méthanisation est une étape supplémentaire vers la conquête de l’indépendance énergétique du territoire », s’agissant de l’ile-de-france, c’est peut-être un peu exagéré, non?

    Sicetaitsimple
    Invité

    « plus de 5000 tonnes de biomasse méthanisable devraient pouvoir être mobilisées ». 5000t ce n’est rien! C’est plutôt 5.000.000t ,ou 5000kt/an. Le rapport parle exactement (p7) de 4890kt à l’horizon 2025 (pas 2020):

    Bachoubouzouc
    Invité
    « EDF EN a le feu vert pour se développer à fond partout… sauf en France ou la chasse gardée d’EDF s’eplique par les marges sur le nucléaire amorti que la maison mère ne veut pas voir rogner par du nouveau ENR.. » Un simple coup d’oeil à la page Activités/Nos réalisations permet de voir que ce que vous dites est totalement faux. EDF EN investit partout, en France comme ailleurs. Comme beaucoup d’antinucléaires de ce forum, vos arguments ont tous été démontés, alors maintenant vous plongez dans une parano anti-EDF grotesque. « Vous avez raison de vous arrêter à ces chiffres et… Lire plus »
    Baleinau
    Invité

    le plan présenté est de la comme pour les élections. Une aucune analyse de la situation actuelle absolument catastrophique.Les projections réalisés par les industriels sont toutes fausses. Ce plan n’est pas crédible.

    Sicetaitsimple
    Invité

    Le sérieux du dit rapport et notamment du tableau en page 7 dans lequel il y a juste des erreurs (fumier 50% de 570kt =28kt…) et des ressources mobilisées à 0% (déchets verts, huiles alimentaires) qui produisent quand même de l’énergie (peut-être autrement qu’en étant méthanisées)! Comme dit Temb,  » voici une belle démarche saine et bien pensée » Faudrait juste qu’EELV apprenne à compter…. Mais apprendre à compter est plus difficile pour un Vert pur jus que de se répandre en communiqués sur « la conquête de l’indépendance énergétique du territoire d’Ile de France ».

    Pastilleverte
    Invité
    « un (grand pas) vers l’indépendance énergétique de l’IDF , rien que ça ! A terme, 600 emplois créés en … 2025, horizon où plusieurs élections locales et nationales seront passées par là, je dis ça je ne dit rien… Bon espérons au moins que cet objectif soit réalisé en vrai solde demplois nets. Les projections faites sur un état des lieux inventoriant l’ensemble des matières premières, c’est aussi impressionant et inutile que dire que le Soleil couvre chaque jour « potentiellement » plusieurs fois les besoins annuels actuels en énergie, on est bien content (pour lui), mais si on en récupére quelques… Lire plus »
    Sandine
    Invité

    Ce type d’imposture devient difficile à comprendre. On parle d’indépendance énergétique en Île de France. Je comprends mieux pourquoi EELV croit à la fin de la péréquation tarifaire rapidement. De qui se moque t on ? Savez vous ce que représente simplement les dépenses énergétiques de transport en IDF ? Idem pour le résidentiel ? Conituouns à ce rythme de mensonge et désillusion… La FNCCR pour qui je travaille appréciera la qualité de communiqué de presse qui représente une manœuvre politique plus qu’une réponse économique.

    wpDiscuz