Enerzine

La région Wallonne a le vent en poupe

Partagez l'article

Le 7 février dernier la Belgique devenait un des leaders européens dans la technologie et la production d’énergie éolienne. Pour rappel, voici l’article complet paru sur alter.be

Après l’annonce du début des travaux de construction du plus grand parc éolien wallon à Marbais (8 éoliennes de 2MW chacune), la Région wallonne accueillera bientôt une première européenne. C’est à Estinnes que s’érigera le plus grand parc européen équipé d’éoliennes de la dernière génération : 11 éoliennes d’une puissance individuelle nominale de 6MW et d’une hauteur de 200 mètres.

C’est la plaine du « Levant de Mons », située à Estinnes, qui a été sélectionnée afin d’accueillir les 11 éoliennes en question. Le nouveau parc occupera une superficie de 325 hectares. Traduit en chiffres de production d’électricité verte (145.000 MWh), le projet éolien d’Estinnes équivaut à la consommation de 41.500 ménages. Ce qui fait dire à André Antoine (CDH), ministre en charge de la politique énergétique « qu’à lui seul, ce projet permet, en considérant les permis accordés, de rencontrer dès aujourd’hui l’objectif en matière de développement éolien que la Région wallonne s’est fixé à l’horizon 2010. ». Une avancée considérable pour la région en matière de production d’électricité à partir de sources d’énergies renouvelables.

A l’initiative de ce projet, la société Windvision spécialisée dans le développement de projets éoliens. « Le projet initial était composé de 21 éoliennes de 2 MW (rapidement devenu 17 éoliennes suite à l’étude paysagère). Mais la Région wallonne préférait une concentration de la capacité éolienne », explique le directeur de Windvision Johan Vos. « Suite aux résultats de l’étude d’incidences, il est apparu qu’un projet de 11 éoliennes de 5-6 MW était préférable à notre première idée. C’est donc une demande de permis unique pour un parc de 11 éoliennes de 5-6 MW qui a été introduite à la mi-juillet 2005. »

Cette électricité sera produite par des éoliennes E-126 développées par le numéro trois mondial : l’allemand Enercon. Avantage des E-126 ? « Via leur système de transmission directe elles sont quasi silencieuses. En effet, ne possédant pas de boîte de réduction, les bruits mécaniques sont inexistants. De plus, ce système permet d’assurer une production d’électricité élevée et une longévité accrue de la machine », conclut Johan Vos.

(article déjà paru – avec l’autorisation d’Alter Business News)

Partagez l'article

 



    Articles connexes

    Poster un Commentaire

    Soyez le premier à commenter !

    Me notifier des
    avatar
    wpDiscuz