La revanche du pétrolier sur le gazier a sonné

" Le pétrolier " va enfin obtenir sa revanche sur " le gazier ". En effet, les compagnies pétrolières ont réussi à réduire la teneur en soufre dans la phase de dépollution du mazout. Le taux de soufre passe ainsi de 0,1% à 0,05 %. Jusqu’à présent le gaz de pétrole, encore appelé communément butane ou propane, émettait jusqu’à 25% de CO2 de plus que son cousin, le gaz naturel.

Ce dernier est un agent énergétique naturel composé à 90% de liaisons carbone-hydrogène (CH4). Grâce à sa structure simple, il n’a pas besoin d’être purifié en raffinerie. Il est exempt d’azote organique lié et de souffre, n’émet pas de particules fines et ne contribue pas à la formation d’ozone.

Cette découverte ramène les émissions de soufre à un niveau proche de celles du gaz naturel. De ce fait, une nouvelle spécification de type " Eco " devrait arriver sur le marché dans les mois à venir.

Partagez l'article

 



Articles connexes

Poster un Commentaire

Soyez le premier à commenter !

Me notifier des
avatar
wpDiscuz