La rivière du Niagara va produire de l’électricité

« Big Becky », le nom de la foreuse utilisée pour creuser un tunnel de 10 kilomètres sous les chutes du Niagara (Canada), a achevé son travail, mais la quête pour un avenir énergétique propre se poursuit.

Lorsque l’ensemble des travaux du projet du tunnel du Niagara seront finis en 2013, ce dernier produira suffisamment d’énergie renouvelable pour alimenter 160 000 foyers de l’Ontario et satisfaire les besoins en électricité de toute la péninsule du Niagara.

En effet, le tunnel souterrain accroîtra le débit de l’eau de la centrale électrique Sir Adam Beck de 500 m cubes par seconde. A terme, la capacité de production de la centrale augmentera de 200 MW.

Le tunnel du Niagara – d’un coût de 1,6 milliards de dollars canadien – est le plus important projet d’énergie renouvelable du genre en construction dans le monde. Le projet a créé plus de 400 emplois à temps plein et a rapporté environ 1 milliard de dollars (près de 725 millions d’euros) en avantages économiques pour la région.

« Cet événement majeur fait en sorte que nous sommes à une nouvelle étape de l’augmentation de l’approvisionnement en énergie propre et renouvelable de l’Ontario. Notre plan énergétique est en train de créer des milliers d’emplois, tout en purifiant l’air que nous respirons et en assurant un courant continu dans nos foyers et nos entreprises », précise Dalton McGuinty, Premier ministre de l’Ontario.

La rivière du Niagara va produire de l'électricité

Le Plan énergétique à long terme de l’Ontario vise à remplacer la production d’énergie au charbon par des projets d’énergie renouvelable provenant de l’eau, du vent, du soleil et de la bioénergie. Ces nouveaux types d’énergies ont permis de créer 20 000 emplois dans l’ensemble de la province.

« Ceci est une importante réalisation alors que nous continuons à transformer et à moderniser le réseau électrique de l’Ontario. Nos investissements font progresser l’économie et nous nous assurons d’avoir un réseau énergétique sur lequel les habitants de l’Ontario pourront compter pour encore bien des générations », lance Brad Duguid, Ministre de l’Énergie.

Le projet de tunnel de Niagara

Le tunnel de Niagara est l’un des nombreux projets récemment achevés ou en cours de réalisation qui transforment le réseau électrique de l’Ontario.

La rivière du Niagara va produire de l'électricité

Ce projet détournera de l’eau de la rivière Niagara pour l’acheminer vers les centrales de Niagara Falls. Lorsqu’il sera achevé, il permettra à Ontario Power Generation d’accroître la production de la centrale Sir Adam Beck d’environ 1,6 terawatt-heures d’électricité. La construction du tunnel a débuté le 1er septembre 2006 et les travaux devraient être achevés en 2013.

Big Becky est un tunnelier de 150 mètres de longueur, pour une hauteur équivalente à un édifice de plus de 4 étages (14,4m) et qui pèse environ 4 000 tonnes. Dans le tunnel long de 10,2 km, l’eau circulera à un débit de 500 mètres cubes par seconde, assez rapidement pour remplir une piscine olympique en quelques secondes.

C’est la société Strabag AG qui a été choisie pour concevoir et construire le tunnel à la suite d’un appel d’offres international.

L’énergie provenant d’installations hydroélectriques propres, dont celles des chutes Niagara, représentait environ 20 % de l’électricité produite en Ontario en 2010. La province compte présentement plus de 150 installations hydroélectriques qui ont une capacité installée totale de plus de 8 100 mégawatts et qui peuvent produire assez d’électricité chaque année pour alimenter plus de 3 millions de foyers ontariens.

 

Partagez l'article

 



            

Articles connexes

Poster un Commentaire

4 Commentaires sur "La rivière du Niagara va produire de l’électricité"

Me notifier des
avatar
Trier par:   plus récents | plus anciens | plus de votes
gaga42
Invité

Quid des célèbres chute du Niagara, déjà sévèrement ponctionnées coté Etats-Unis?

Alexu235
Invité

En effet, c’est une bonne ponction, puisque le débit des chutes Niagara est d’environ 2800 m3/s, il en restera toujours bien 2300 m3/s pour les touristes. Je tiens surtout à féliciter ici l’initiative du gouvernement ontarien, et le bien fondé de son ambitieuse conversion vers des sources d’énergie renouvelables ou moins poluantes.

Vic
Invité

Oui mais quel sera l’impact au niveau biologique ? ça n’a jamais été bon ce genre d’ouvrage….

Icabaru
Invité

D’ici 2 ans (3 au grand maximum) vous aurez de l’électricité à gogo et à moitié prix, sans contamination aucune! Fini les économies d’énergie, les lignes à haute tension et bien plus!

wpDiscuz