La solution d’Areva pour renforcer des circuits secondaires de centrales

Areva a développé une technologie innovante visant à prévenir la corrosion des circuits secondaires des centrales nucléaires grâce à l’application d’un film de protection sur leurs surfaces internes.

Cette solution a pour objectif de renforcer la fiabilité à long terme des structures concernées et doit contribuer à l’extension de la durée d’opération des réacteurs.

Connue sous le nom d’amine filmante (ou FFA pour Film Forming Amines), l’application du film crée un pelliculage entre l’eau et le métal du circuit, empêchant tout contact entre celui-ci et les agents corrosifs. Ce procédé réduit considérablement le développement de sous-produits très corrosifs au sein de la boucle secondaire du réacteur nucléaire.

Simple d’emploi, cette solution offre aux opérateurs plus de souplesse que les méthodes de protection traditionnelles, notamment lors des arrêts de tranche. Particulièrement résistant aux températures élevées, le film protège également les composants lors de leur exposition à l’air au cours des arrêts programmés. Enfin, cette technologie s’adapte à différents types de réacteurs et a déjà été éprouvée dans plusieurs centrales nucléaires à travers le monde.

"L’application d’amines filmantes préserve la totalité du circuit secondaire en une seule étape et accroît sa résistance globale", a déclaré Philippe Samama, directeur du BG Réacteurs et Services d’Areva. "Dans le cadre de notre programme Forward Alliance, nous avons développé une solution innovante pour offrir à nos clients un moyen de prolonger la durée d’exploitation des composants, essentiels aux opérations d’une centrale nucléaire."

Partagez l'article

 



Articles connexes

Poster un Commentaire

Soyez le premier à commenter !

Me notifier des
avatar
wpDiscuz