La Suisse préfère le gaz au nucléaire pour l’heure

Les centrales nucléaires suisses arrivent bientôt à échéance de production.

En 2020, les trois réacteurs de Mühleberg et Beznau 1 et 2 atteindront les 50 ans de service et devraient être mis à la retraite. Mais avec la hausse continue de la consommation d’électricité, la pénurie pourrait déjà s’inviter pour les nuits froides de l’hiver 2012.

Ainsi, pour pallier à la pénurie programmée d’électricité, les centrales à gaz se profilent comme incontournables. La demande de permis de construire vient d’être déposée par Energie Ouest Suisse (EOS) pour le site de l’ancienne usine électrique à mazout, désaffectée depuis 1999.

L’investissement prévu est de 380 millions de francs suisses (soit 234 millions d’euros) pour une production annuelle de 2,2 milliards de kilowattheures et une durée de vie de vingt-cinq ans. La construction est programmée pour 2008-2009 et la mise en service pour début 2010.

 
(src : Tribune de genève)
Partagez l'article

 



         

Articles connexes

Poster un Commentaire

5 Commentaires sur "La Suisse préfère le gaz au nucléaire pour l’heure"

Me notifier des
avatar
Trier par:   plus récents | plus anciens | plus de votes
Christophe1007
Invité

Les Suisses que l’on croyait écologiques ne voudraient plus du nucléaire! Le gaz est la pire des solutions quant à l’effet de serre: on a toujours des fuites le long de la chaine, extraction, transport, stockage, utilisation; et le méthane qui s’échappe est 22 fois plus dangereux que le gaz carbonique pour l’effet de serre! Les méthaniers transportent du gaz en ébullition!

changi
Invité

C’est pour cette raison qu’actuellement les méthaniers s’équipent de turbo-compresseurs qui récupèrent le boil off gas afin qu’il ne soit pas rejeté à l’athmosphère : – puis il est reliquéfié et réinjecté – ou il est utilisé pour faire avancer le bateau @ bon entendeur

Francois
Invité
EFFET DE SERRE – GAZ CARBONIQUE et OXYDE D’AZOTE. Du mouvement perpétuel, au”bogue” de l’année, 2000, en passant par la pompe à chaleur, on est arrivé à l’effet de serre. « Des Scientifiques ont dit » c’est la locution préférée de nos informateurs pour propager les pires bêtises. Les lois de la physique sont souvent difficiles à comprendre. L’équation caractéristique des gaz les imagine parfaits. Les lois de Dalton sont souvent mal assimilées. Quand à la thermodynamique, elle est si mal perçue qu’au 21éme siècle on peut construire une merveilleuse chaudière atomique, mais ce n’est que pour faire marcher les… Lire plus »
francois
Invité
LA LEVITATION DES GAZ LOURDS La lévitation, en général, est un phénomène fantastique qui permet de s’affranchir de la pesanteur. C’est une spécialité indienne comme la planche à clous du fakir. L’Europe, elle aussi, possède ce génie du merveilleux hérité de ses origines ethniques indo-européennes. Les sciences divinitratices ont longtemps était rassemblées dans la science de l’astrologie, discipline divinatoire, reposant sur une poétiques relationn entre la position des astres et l’avenir inéluctable. La tentation était grande de donner un vernis scientifique à ces sciences divinatoires pratiquées par nos modernes astrologues qualifiés de météorologues ou de climatologues. De mauvais esprits ont… Lire plus »
TATARD
Invité

Quand arrétera-t-on d’accuser ce malheureux méthane d’obstruer l’atmosphère. Plus léger que l’air il monte au ciel et le moindre champ électrique l’oxyde pour le transformer en CO2 et en H2O bénéfiques pour l’humanité. Il flambe même tout seul quand on l’appelle feu follet ou grisou. Alors les scientologues analyseurs que font-ils pour mesurer sa teneur infinitésimale?

wpDiscuz