La tentation d’un rapprochement ENEL/ENI

Le " Financial Times " a révèlé que les hommes politiques italiens pourraient être tenté de rapprocher Eni avec Enel afin de contrer la fusion annoncé entre Suez et Gaz de France. La fusion du groupe pétrolier et du principal électricien italien donnerait naissance à une entité de plus de 140 milliards d’euros de capitalisation. L’Etat italien en deviendrait son principal actionnaire. Cepandant, les analystes pensent qu’un tel rapprochement soit prohibé par les autorités de la concurrence.
Partagez l'article

 



Articles connexes

Poster un Commentaire

Soyez le premier à commenter !

Me notifier des
avatar
wpDiscuz