La transmission radioactive entre poissons confirmée



Une étude menée par des chercheurs de McMaster University vient de mettre en évidence une transmission radioactive de truites arc-en-ciel ionisées à des truites saines.

Cette étude est la première à avoir établi la transmission radioactive entre les animaux, notamment chez les poissons qui peuvent communiquer par voie chimique. L’équipe du Dr. Seymour et Dr. Mothersill de McMaster University a exposé des truites arc-en-ciel à des rayons ionisants de type rayon x dans un bassin pendant 5 minutes. Les radiations transmises aux truites ont atteint les 0,5 Gray (niveau supérieur à l’environnement naturel).

Les poissons ont été ensuite placés dans un bassin avec des truites saines pendant 2 heures. D’autres truites non irradiées ont été placées dans le bassin d’irradiation retrouvé vide. Chaque expérience a été reproduite 4 fois. Les résultats de l’étude ont pu mettre en évidence des effets des rayonnements similaires chez les trois populations de truites à l’issue des expériences. Les cellules de cinq organes sont mortes et d’autres cellules ont secrété des protéines liées à l’irradiation.

Ces résultats impliqueraient l’existence chez la truite d’une sécrétion chimique encore non identifiée.

 
Cette information est un extrait du BE Canada numéro 305 du 12/10/2006 rédigé par l’Ambassade de France au Canada. Les Bulletins Electroniques (BE) sont un service ADIT et sont accessibles gratuitement sur www.bulletins-electroniques.com
Partagez l'article

 



Articles connexes

Poster un Commentaire

Soyez le premier à commenter !

Me notifier des
avatar
wpDiscuz