La Turquie résilie son contrat gazier avec la Russie

La Turquie a décidé de mettre fin à l’accord gazier de long terme – 25 ans – avec la compagnie énergétique russe Gazprom, selon les dernières déclarations du ministre turc, Taner Yildiz (en photo).

La décision de la Turquie de rompre le contrat a été motivée par la réticence de la Russie à accorder un rabais sur le prix de gaz, à son partenaire turc, explique EnergyMarketPrice.

La Turquie importe du gaz en passant par Gazprom Export, une filiale du géant gazier Gazprom, via un gazoduc passant par l’Ukraine, la Roumanie et la Bulgarie. Au cours de l’année dernière, la Turquie a importé 18 milliards de mètres cubes de gaz à la Russie, soit environ 60% de sa consommation totale de gaz domestique.

L’accord sur le gazoduc de l’ouest, qui alimente la plus grande ville de Turquie, Istanbul, a été signé en 1986 et devrait expirer à la fin de cette année. La Turquie reçoit également du gaz russe à partir d’autres sources d’approvisionnement, dont le fameux gazoduc Blue Stream.

Partagez l'article

 



            

Articles connexes

Poster un Commentaire

Soyez le premier à commenter !

Me notifier des
avatar
wpDiscuz