La Turquie sur la route de Kyoto

Le gouvernement d’Ankara a décidé d’approuver le protocole de Kyoto, et de le soumettre au plus vite au vote du Parlement.

Selon Cemil Cicek, porte-parole du gouvernement cité par l’agence de presse Anatolie, la Turquie souhaite désormais prendre une part active aux discussions internationales concernant le climat. Quitte, a-t-il souligné, à émettre des réserves sur les processus à engager pour réduire les émissions de gaz à effet de serres.

Jusqu’à présent, la Turquie avait fait valoir ses besoins de développement économiques et industriels, et repoussé à 2015 la perspective d’une signature.

170 pays sont actuellement signataire du protocole de Kyoto.

Partagez l'article

 



      

Articles connexes

Poster un Commentaire

Soyez le premier à commenter !

Me notifier des
avatar
wpDiscuz