La vache, source d’inspiration en matière d’énergie

Une équipe de recherche a l’intention de transformer les dépotoirs et autres terrains municipaux inutilisables en véritables mines d’or, par la production d’énergie utilisant une nouvelle technologie qui imite l’intérieur de la panse d’une vache.

Depuis des années, on sait que le méthane peut servir à produire de l’énergie, tout comme le gaz naturel. Le problème est que le méthane qui émane des décharges publiques est rarement assez pur pour servir de source d’énergie. Il faudrait d’abord le débarrasser du dioxyde de carbone qui l’accompagne, mais nous n’avions pas le savoir-faire technique pour le faire. C’était vrai jusqu’à tout récemment…

Depuis peu, des scientifiques canadiens perfectionnent une nouvelle technologie qui purifie le méthane se dégageant des plantes, du bois et d’autres déchets compostés. Ce méthane peut ensuite être converti en énergie renouvelable. La source d’inspiration de cette technologie, baptisée « digestion anaérobie », provient de notre ruminant préféré, j’ai nommé "madame la vache". Apparemment, l’estomac de ces ruminants est tapissé de microorganismes qui synthétisent de manière fort habile plus de méthane que de dioxyde de carbone. En d’autres termes, la vache est une véritable usine de purification du méthane.

« Notre digesteur anaérobie reproduit ce qui se passe naturellement dans l’estomac la vache », déclare Edith Labelle, de l’Institut de technologie des procédés chimiques et de l’environnement du CNRC.

Purifier le méthane dans des conditions idéales

La vache, source d'inspiration en matière d'énergieLes microorganismes sont capricieux et cela occasionne un problème puisqu’ils n’aiment pas vraiment le froid et périssent quand la chaleur grimpe. Les chercheurs ont donc testé des électrodes pour voir s’ils pourraient créer la température et les conditions dans lesquelles les unicellulaires purifieront le méthane aussi bien qu’ils le peuvent. Évidemment, tout le méthane au monde ne servira à rien s’il n’est pas récupéré à la sortie du digesteur. L’étape suivante consiste à inventer une membrane spéciale qui laissera passer une petite quantité de dioxyde de carbone produite dans le digesteur, tout en retenant le méthane.

Parallèlement, les scientifiques du CNRC s’efforcent de mettre au point les « cordons » de membrane qui serviront de ligne de production alimentant une usine, par exemple, pour que celle-ci produise efficacement de l’énergie.

Les résultats de leurs travaux pourraient aider considérablement le Canada à atténuer son empreinte écologique, estime Mme Labelle. « Les mesures d’encouragement pour trouver des énergies de remplacement se multiplient – nous ouvrons la voie à cette nouvelle source d’importance. »

** CNRC – Conseil national de recherches du Canada

Partagez l'article

 



            

Articles connexes

Poster un Commentaire

2 Commentaires sur "La vache, source d’inspiration en matière d’énergie"

Me notifier des
avatar
Trier par:   plus récents | plus anciens | plus de votes
michel123
Invité

la température est contrôlée à son point optimal , les bactéries proviennent souvent des bouses de vache ou de porc qui sont mélangées aux débrits végétaux … Le co2 et le soufre sont ensuite éliminés pour rendre ce gaz utilisable . Le processus décrit ici est sûrement en théorie plus efficace qu’un digesteur rustique mais certainement beaucoup plus cher à produire . Quoi qu’il en soit un peu de recherche pour optimiser le processus ne peut faire de mal ……

Dk22170
Invité
La société Evalor, basée à Plérin (22), est spécialisée depuis plus de dix ans dans la conception et l’installation d’unités de traitement des effluents d’élevage. Elle se place comme leader sur ce marché agricole avec plus de 215 réalisations à son actif et assure le traitement des effluents de près de 300 exploitations. Grâce au soutien de ses 13 coopératives actionnaires et dans la continuité de ses missions, Evalor a développé une offre pour la réalisation d’unités de méthanisation. Une première réalisation pour l’EARL de Guernequay à Moustoir Remungol près de Pontivy fonctionne à plein régime depuis début Mars 2010… Lire plus »
wpDiscuz