La ville de Haguenau traque les déperditions d’énergie

Électricité de Strasbourg et la Ville de Haguenau (Alsace) ont décidé d’unir leurs efforts pour inciter les citoyens à réaliser des économies d’énergie.

A l’occasion de la Foire de Printemps de Haguenau, une convention de partenariat pour favoriser la réalisation de travaux d’isolation a été signée.

La ville y a livré ses premiers résultats individuels, maison par maison, de l’étude thermographique aérienne réalisée en mars. Thermographie de la ville de HaguenauCette étude pilotée par la Jeune Chambre Économique de Haguenau et sa Région a pour objectif de visualiser les déperditions d’énergie au niveau des toitures des bâtiments, partant du principe que le bâti (logements, équipements collectifs, bureaux) est le plus grand consommateur d’énergie, avant l’industrie et même les transports.

Forts de ces résultats thermographiques, la Ville de Haguenau et Électricité de Strasbourg proposent aux particuliers de financer une partie de leurs travaux d’isolation par le biais d’une convention de partenariat. Les propriétaires pourront ainsi bénéficier d’une aide de 8 € TTC par m² d’isolant, jusqu’à 800 euros par installation (une aide qui viendra en complément des aides fiscales et des prêts environnements à taux réduit).

Pour bénéficier de cette aide, un diagnostic devra être effectué préalablement aux travaux (pris en charge par l’Ademe et la R2gion Alsace), et ces derniers devront être réalisés par un professionnel du bâti.

En 2005, la ville de Haguenau s’était déjà illustrée en chauffant une de ses écoles élémentaires au colza.

Partagez l'article

 



Articles connexes

Poster un Commentaire

2 Commentaires sur "La ville de Haguenau traque les déperditions d’énergie"

Me notifier des
avatar
Trier par:   plus récents | plus anciens | plus de votes
Eric
Invité
J’estime que la thermographie aérienne est une aberration car elle coute extrêmement cher (200 000 € pour l’agglomération de Grenoble) et quelle apporte par ailleurs très peu d’informations pertinentes. Je me suis rendu compte par la pratique qu’une thermographie donne des résultats très variables si on la réalise dans de mauvaises conditions. C’est la cas pour une thermographie aérienne: on ne prends pas en compte le fait que l’émisivité des toitures varient. Ceci perturbe les résultats. D’autre part, il faut faire un thermographie par temps froid et sans ensoleillement. Il parait difficile de réunir des conditions favorables et stables lors… Lire plus »
Energyman67
Invité
oui, la thermographie est chère, mais avec le bon pretataire, on trouve le prix juste (pour Haguenau, elle a coûté 4 fois moins cher qu’à Grenoble). Lorsque la société qui est chargée d’effectuer les prise de vue est sérieuse, elle attendra que toutes les conditions météo soient favorables pour effectuer le survol (température au sol à moins de 5°c, pas de pluie lors de 48 heures précédentes, et heures de survol pendant que les foyers sont chauffés, c’est à dire, en soirée – 21h00 23h00, ou en tout début de matinée – 5h00 7h00) quitte à reporter l’opération ultérieurement. Certes,… Lire plus »
wpDiscuz