La voiture électrique: Gagnera-t-elle le pari de la commercialisation de masse ?

Le véhicule électrique a connu un regain d’intérêt dans les années 70 suite aux chocs pétroliers, soutenu par le fait que des études très sérieuses réalisées par de grandes universités américaines avaient annoncées à l’époque que le marché du véhicule électrique allait exploser pour atteindre 20% de part de marché dans les années 80, ce qui n’a jamais été le cas.

En 1990 la Californie a remis le véhicule électrique sur le devant de la scène, en tentant sa résurrection par la voie réglementaire suite à l’adoption du règlement ZEV (Zero Emission Vehicle). A l’époque, ce règlement imposait aux constructeurs qui vendaient plus que 35000 voitures par an en Californie de réaliser au moins 2% de leurs ventes locales avec des véhicules à Zéro émission en 1998. Ce chiffre était censé passer à 5% en 2001 et à 10% en 2003. Le Japon avait aussi montré son intérêt pour les véhicules à zéro émission en se donnant comme objectif de produire 100.000 voitures électriques par an à partir de l’an 2000. En Europe, l’Etat Français était parmi les gouvernements les plus enthousiasmes pour le développement du véhicule électrique suite à son partenariat avec Renault, PSA et EDF pour produire 100.000 véhicules électriques à partir de l’année 2000.

Malgré tous ces efforts, il faut savoir qu’en 2000 le marché du véhicule électrique n’existait toujours pas. En effet, le véhicule électrique a tout le temps été présenté comme le successeur de la voiture à moteur thermique mais ne l’a jamais été. Ses avantages et ses inconvénients sont bien connus. Tous les experts sont d’accord pour affirmer que le véhicule électrique est un produit en phase d’émergence, mais la réalité est différente. Au vu des tentatives précédentes, ce qu’on peut retenir est que même si le véhicule électrique a pu impliquer plusieurs parties prenantes dans son élan, il n’a encore jamais réussi à trouver la formule qui pourrait faire son succès.

Aujourd’hui à nouveau, l’émergence du véhicule électrique est d’actualité en raison de la fluctuation des prix du pétrole et du développement des préoccupations environnementales. Ceci dit, le véhicule électrique n’a jamais bénéficié d’un contexte aussi prometteur avec un business model réaliste, des constructeurs automobiles plus déterminés que jamais, et des pouvoirs publics prêt à les soutenir jusqu’au bout de cette démarche.

Alors est ce que la voiture électrique va réussir à gagner son pari de commercialisation de masse cette fois-ci?

[ Archive ] – Cet article a été écrit par InfoVoitureElec

Partagez l'article

 



Poster un Commentaire

Soyez le premier à commenter !

Me notifier des
avatar
wpDiscuz