L’AIE préconise le stockage du carbone

Le stockage de CO2 peut représenter un élément clé pour une réduction substancielle des émissions de gaz à effet de serres, dans un monde confronté à une demande croissante en combustibles fossiles.

Telle a été la conclusion d’un atelier d’experts internationaux qui s’est tenu à la demande des dirigeants du G8. Les experts ont demandé que cette technologie soit déployée d’urgence, en tant que moyen décisif à employer dans la lutte contre le réchauffement climatique.

20 centrales électriques pouvant stocker plus d’un million de tonnes de CO2 par an devront être opérationnelles d’ici 2020 dans le monde, précisent les experts.

Neil Hirst, Directeur du Bureau Technologie de  l’Agence internationale de l’énergie estime pour sa part que "Le charbon et les autres combustibles fossiles continueront de jouer un rôle prédominant dans l’approvisionnement énergétique mondial, pendant plusieurs décennies."

"La conclusion [de l’atelier d’experts] démontre qu’un consensus international très puissant se dégage", ajoute-t-il, "qui se fonde sur l’urgence d’adopter la capture et le stockage comme une option clé de la réduction des émissions. "

Au sommet de Gleneagles en 2005,  les dirigeants du G8 ont demandé à l’Agence internationale de l’énergie ainsi qu’au Forum pour le Leadership de la Séquestration du Carbone, d’organiser un atelier de recherche sur les possibilités à court terme du stockage de carbone.

L’événement a eu lieu à Calgary, au Canade, les 27 et 28 novembre. Il faisait suite à deux ateliers précédents, l’un organisé à San Francisco, l’autre à Oslo, et qui ont vu la particpation de l’industrie, du gouvernement, des milieux universitaires et des ONG de 14 pays.

Parmi les conclusions retenues, les experts appellent à une action internationale concertée, à un partenariat entre les secteurs privé et public, ainsi qu’à l’établissement par les gouvernements de cadres juridiques et réglementaires pour 2010. L’éducation du public a été considéré comme essentiel.

Un rapport sur le Plan d’action de Gleneagles, dont les ateliers formaient une partie seulement, devrait être examiné lors du prochain sommet des dirigeants du G8 sous présidence japonaise en 2008.

 

 
(src : AIE)
Partagez l'article

 



         

Articles connexes

Poster un Commentaire

Soyez le premier à commenter !

Me notifier des
avatar
wpDiscuz