L’Algérie et la Russie essaient de rassurer l’Europe

L’Algérie et la Russie doivent prochainement signer un accord de partenariat. Mais cette coopération inquiète vivement les clients européens, car les deux acteurs gaziers réunis fournissent 36% de gaz à la Communauté Européenne.

Le protocole d’accord, qui doit être signé entre l’Algérie et la Russie, définira un "cadre de dialogue et de coopération" afin de développer leur production et "d’assurer la sécurité des approvisionnements et la stabilité des marchés dans l’intérêt des producteurs et des consommateurs", a déclaré le ministre algérien de l’Industrie et des Mines Chakib Khelil.

"Il ne peut y avoir une +OPEP du gaz+, parce qu’il y a pas un marché mondial du gaz, mais trois marchés différents: un asiatique, un européen et un américain", a-t-il dit à l’issue d’un entretien samedi à Alger avec le ministre russe de l’Energie Viktor Khristenko.

Partagez l'article

 



Articles connexes

Poster un Commentaire

Soyez le premier à commenter !

Me notifier des
avatar
wpDiscuz