L’Allemagne avance dans le solaire en couche mince

Le ministre fédéral allemand de l’économie, a inauguré le 4 juin la nouvelle installation de production de modules solaires à couche mince de la société Malibu sur le site de Sülzetal près de Magdeburg.

Cette installation représente un investissement de 100 millions d’euros, et elle permettra la création d’environ 120 emplois dans le land de Sachsen-Anhalt, ainsi que 30 emplois sur le site dédié à la recherche et au développement à Bielefeld.

La société Malibu est une entreprise commune à laquelle participent les sociétés E.ON AG et Schüco International KG, chacune pour 50%.

Les cellules à couches minces utilisent du silicium amorphe. Contrairement aux cellules à silicium mono et polycristallin, cette technique permet de réaliser des couches d’une épaisseur de quelques micromètres (µm), ce qui est suffisant pour assurer un degré d’efficacité qui est actuellement d’environ 7 %.

Grâce à cette technologie, il sera possible de faire l’économie d’une grande quantité de matières premières onéreuses. Avec une puissance de 460 Watts, les modules de 5,7 m² sont particulièrement bien adaptés aux façades.

Par ailleurs, ce type de modules est de plus en plus souvent utilisé dans les grandes installations telle que la première tranche du parc solaire E.ON au Lauzet dans le Sud de la France.

"Le démarrage de Malibu représente une étape importante dans le développement de Schüco et une évolution essentielle de la branche solaire. À la production de capteurs solaires s’ajoutent maintenant la production et le développement de modules photovoltaïques à couche mince d’une haute technologie. Cela nous rapproche de notre objectif : faire du photovoltaïque intégré une composante de la façade". C’est dans ces termes que Dirk U. Hindrichs associé-gérant explique l’engagement de Schüco.

[DEVIS|14]
Partagez l'article

 



Articles connexes

Poster un Commentaire

4 Commentaires sur "L’Allemagne avance dans le solaire en couche mince"

Me notifier des
avatar
Trier par:   plus récents | plus anciens | plus de votes
fredo
Invité

ça fait grand comme panneau 5,7m²! Et pas vraiment allemande la technologie, avec Applied Materials qui fournit l’usine clé en main et maîtrise ensuite probablement approvisionnement, maintenance et développement.

Mfboujmil
Invité

Bonjour, Les cellules films minces de type CIS sont plus rentables (19%)il faut investir dans l’amelioration du procdé et cela ne peut se faire qu’en faisant un contrat recherche industrie portant sur le sujet, je cite ce theme fait partie des actions de recherche a LANSE CRTEN Tunisie dont je fait partie et nous somme pret à tout contrat recherche-industrie

Denlaf
Invité

Personnellement, j’entrerai dans le marché du solaire PV quand il y aura plus de standardisation. Trop de techniques différentes et de rendements différents. Je veux des cellules films minces sur panneaux flexibles, le tout offrant un rendement variant entre 20% et 25%. Rien de moins ne saura me satisfaire. Voir  .over-blog.com  précédé de  denis-laforme  pour des articles concernant les énergies renouvelables, les économies d’énergie, le climat, le réchauffement climatique et bien plus.

mido48
Invité
La nouveuaté ne reside pas dans la technologie elle même mais plutot dans les strategies que les differents operateurs  activant dans le secteur du PV essayent de mettre en place . Un telle effervessence  a été bien prevue par les analystes économiques et indutriels  de ce marché et qui effectivement prevoient une stablité et une standaridisation d’ici 2 à 3 ans.La crise actuelle a le mérite  d’inciter à plus de serieux et donc d’evitre le reflexe “le PV à la mode”.Meme les pays en voie de developpement essayent d’apporter leur contribution quant au developpement de la filière :CDER (Algerie), CDER(Maroc),CRTE… Lire plus »
wpDiscuz