L’Amical des foreurs répond séchement aux anti-gaz de schiste

En réponse au projet de loi déposé par François-Michel Lambert (EELV) qui vise à interdire l’exploration et l’exploitation des hydrocarbures non conventionnels, l’Amicale des foreurs réagit séchement et sans langue de bois.

Elle affirme tout de go que cette proposition de loi est "liberticide" et reste "écrite par des gens qui ne savent pas de quoi ils parlent, que ce soit en matière constitutionnelle, pétrolière ou géographique."

Gaz de schiste : découvrez la proposition de loi intégrale

Proposition de loi sur les gaz de schiste : Les députés s’expliquent


La suite de ce droit de réponse, c’est par ici :

" Le projet propose d’abroger la loi Jacob 2011-835 que nous avons toujours considérée comme une loi scélérate. Qui plus est, elles sont sans doute toutes deux inconstitutionnelles car elles nous paraissent devoir violer les articles 5 et 6 de la Charte de l’Environnement.

Il n’y a pas d’hydrocarbures conventionnels et d’autres qui ne le sont pas. Les hydrocarbures sont tous des composés organiques du carbone et de l’hydrogène en proportions diverses, le plus simple d’entre eux étant le gaz méthane : CH4 communément appelé « gaz naturel ». Ce méthane est l’exception qui confirme la règle car il lui arrive d’avoir une origine dite minérale comme dans le cas du Lac Kivu. Il y a par contre des gisements d’hydrocarbures regardés comme conventionnels et d’autres comme non conventionnels et, de la même manière, des méthodes de production dites conventionnelles ou non conventionnelles selon les cas. Tout est affaire de sémantique, encore faut-il utiliser les termes appropriés.

L’Article 1er de la proposition des députés verts, qui devraient rougir de l’avoir faite, interdit «l’exploration et la production des hydrocarbures non conventionnels sur le territoire national et dans les Zones Economiques Exclusives, PAR QUELQUE TECHNIQUE QUE CE SOIT ».

Il n’est donc plus question de la fracturation hydraulique seulement !

Par ailleurs, les Verts qui comptent parmi eux une ministre titulaire d’un Deug de géographie, parlent de « zones économiques exclusives » au pluriel : ils devraient savoir que les océans couvrent quelques 361.132.000 km² à la surface du globe dont 11.035.000 km² (ou 11.249.720 km² selon les humeurs) appartiennent à LA ZEE FRANÇAISE, la deuxième au monde après celle des Etats Unis qui couvre 11.351.000 km² et qui serait donc, selon les termes de la proposition, concernée, entre autres, par cette loi ! Nous voyons mal le président Obama et les dirigeants des pays dotés d’une ZEE accepter de s’en laisser compter par les écologistes français qui nous gouvernent !

Autre ineptie de cette proposition, l’article 2 considère comme non conventionnels les hydrocarbures liquides ou gazeux qui seraient piégés dans la roche-mère dont la perméabilité est inférieure à 1 millidarcy (sic) !

Quand géologues et foreurs décident de faire un sondage, ils ont une idée de la succession des terrains qu’ils vont traverser mais il y a toujours des imprévus. Pour déterminer la perméabilité d’une roche, en l’occurrence la roche mère, il faut évidemment commencer par la forer, à la suite de quoi on fait des enregistrements électriques (= des logs) et l’on prélève des échantillons que l’on appelle des « carottes ». Ces carottes sont ensuite envoyées au laboratoire, parfois situé à l’autre bout du monde, pour être analysées et l’on mesure toute une série de paramètres dont la perméabilité, la porosité, le contenu organique total et l’on détermine la composition de la roche.

En bref, pour connaitre la perméabilité de la roche, il faut violer l’Article 1 et encourir les foudres du législateur telles que définies dans l’Article 3, soit 1 million d’euros d’amende !

Espérons qu’il y a suffisamment de parlementaires censés et soucieux du redressement productif de notre pays pour rejeter cette proposition de loi qui n’a d’autre but que d’enfoncer un peu plus la France dans la voie du sous-développement, comme le voudrait sans doute Monsieur Hulot qui, après avoir été l’un des gros pollueurs de la planète, se fait maintenant (sans trop savoir pourquoi) l’un des chantres des anti-gaz de schiste.

Il y a manifestement un lobby puissant dont les poches sont bien garnies derrière cette manœuvre de bas de gamme.

Rejeter l’exploration des gaz et huiles dits de schiste va à l’encontre du bon sens. Les Français ont le droit inaliénable de savoir ce que contient leur sous-sol : c’est même l’un des fondements du Code Napoléon.

Le jour (proche) viendra où les BRIC (Brésil, Russie, Inde, Chine) seront présents sur le marché des énergies fossiles et nous nous disputerons alors avec eux, à prix d’or, les quantités que les pays grands producteurs y mettront avec parcimonie. Nous regretterons amèrement de ne pas avoir procédé, en temps utile, à l’exploration de notre sous-sol et de celui de notre ZEE.

Notre ZEE participe des six continents et s’étend au travers des trois principaux océans de la planète : l’Océan Pacifique, l’Océan Atlantique et l’Océan Indien.

Elle contient des gisements de pétrole, de gaz et de minerais. Les gaz s’y présentent sous diverses formes parmi lesquelles se trouveront des gaz dits de schiste et des hydrates de méthane gazeux encore appelés clathrates.

D’après les Américains qui les ont estimées, nos RESSOURCES en clathrates seraient vraisemblablement mille fois plus importantes que les réserves de nos gisements de gaz dits de schiste et pourraient faire de nous l’un des premiers fournisseurs d’énergie de la planète. Le PIC Oil/gaz n’est donc pas pour demain ! "

Jacques Sallibartant (Président)
Jean-Claude Rémondet (Vice Président)

Partagez l'article

 



Articles connexes

Poster un Commentaire

8 Commentaires sur "L’Amical des foreurs répond séchement aux anti-gaz de schiste"

Me notifier des
avatar
Trier par:   plus récents | plus anciens | plus de votes
meminick
Invité

Il ne suffit pas d’invoquer l’action de lobbies puissant anti gaz de shiste sans les identifier, ainsi que les intérêts poursuivis?? pour le lobby des énergies fossiles par contre auun problème pour les identifier et voir leurs buts poursuivis. Ils travaillent biensur pour le bien de l’humanité et les guerres conduites n’avaient que pour but de fournir le bonheur aux populations concernées.

fredo
Invité
Les lois incluant l’actuelle sont scélérates selon le Gang des Foreurs? Les permis attribués le sont aussi en violation de la Constitution (le fameux principe de précaution), très facheusement oublié par la DGEC, à qui bien sûr on a sauvé la mise au passage grâce à la loi JAcob, tout va bien au pays des x mines. Au fait, j”imagine que’ si les permis ne sont pas utilisés avant une certaine date, ils vont être annulés, logique, non, comme pour tout permis touchant au sol (ex: urbanisme) ou l’énergie (ex: injection dans réseau électrique)? Quel est le délai pour utilisation… Lire plus »
Jacky
Invité
Quand on connait un peu l’histoire des techniques, on constate que les technologies qui étaient non conventionnelles à leur origine le deviennent plus tard. On pourrait citer de très nombreux exemples. Dans le seul domaine des hydrocarbures, le taux de récupération des huiles s’est progressivement amélioré au fil des ans grâce à des techniques “non conventionnelles” qui sont maintenant standard. Le pétrole offshore va de plus en plus profond grâce à des techniques qui ne restent non conventionnelles que le temps d’être surpassées par d’autres. On est ainsi passé de 5m d’eau à 2000m, et on ne s’arrête pas là.… Lire plus »
Etiennesolar
Invité
Choisir d’investir pour développer des sources d’Energie de moins en moins polluantes, de plus en plus durables et de plus en plus économiquement rentables plutôt que de s’accrocher désespérément aux “dernières gouttes” d’or noir en prenant tous les risques (pour les autres – les citoyens qui vivent sur place), c’est commencer à comprendre que la réalité économique saura faire le tri entre l’univers des “as been” et celui des “Créateurs d’un futur qui galope” … Aussi nous remercions “l’Amicale” des F’Horreurs de saisir l’opportunité qui lui est proposée par quelques courageux hommes politiques et de déposer momentanément ses perforateurs et… Lire plus »
Tatielily
Invité

c’est fait les Verts on déposé une proposition de loi pour interdire la prospection du gaz de schiste sur le territoire français ! belle explication de l’Amical des foreurs qui finalement nous donnent une “leçon” sur la géologie et sur leurs portemonnaies mettant en avance les retombées financières pour se projet sans ce préocupper ni de la pollution ni des dommages à l’environnement il va nous falloir mener tambour battant pour que cette loi puisse voir le jour !

Leader
Invité

Salut, On laisse encore s’éxprimer les petits rigolos sous l’appelation “amical des foreurs”. Les gars, vous qui avez faim de rémunération rapide, en France y a de l’eau, du soleil, du vent, du bois, et la chaleur de la terre. Y a donc tout ce qui faut pour ne plus avoir besoin de vous entendre parler de compétivité, puisque sur notre territoire on dispose d’immense ressource valorisable. A bientot, en éspérant vous revoir dans une autre posture. Amitiés aux rigolos ! Leader

Bachoubouzouc
Invité

Vous ferez attention, Phil59, vous avez oublié “Et si tous les hommes du monde pouvaient se donner la main” Bon sinon, les importations de gaz russe sont toujours en augmentation. Donc tout va bien, vous faites du bon boulot.

fredo
Invité

toujours dans les bons coups hein Bachou? Mention spéciale pour le “vous faîtes du bon boulot”, on se détend ! Phil 59 a aussi oublié: “Le gaz de schiste ne fera pas baisser ma facture de gaz perso, augmentera à coup sûr ma facture d’eau, alors pourquoi j’irai m’embêter avec ça?!”

wpDiscuz