Lancement des travaux d’une tour solaire en Allemagne

Le lancement des travaux de construction d’une tour solaire thermoélectrique de recherche unique en son genre a été inauguré à Jülich le 31 août 2007 par le secrétaire d’Etat parlementaire au Ministère de l’environnement allemand, Michael Müller (SPD).

Elément clef de cette centrale électrique innovante, le récepteur solaire a été développé et breveté par le centre de recherche aérospatiale allemand (DLR).

Cette installation de recherche et de démonstration doit servir de base pour le développement d’une technologie d’avenir : "La technologie innovante qui doit être testée ici à Jülich, est unique au monde. Son développement doit servir à des applications dans les pays du sud à fort ensoleillement. C’est ainsi que l’on consolidera l’avance allemande dans la production thermoélectrique solaire", a déclaré le secrétaire d’Etat.

Couvrant une surface au sol d’environ 16 ha (l’équivalent de 3 terrains de football) et totalisant une surface réfléchissante de près de 20.000 mètres carrés, l’installation expérimentale se présente sous la forme de 2.500 héliostats qui renvoient et concentrent le rayonnement solaire sur un récepteur de 22 mètres carrés placé au sommet d’une tour de 50 mètres de haut.

Ce récepteur est constitué d’éléments céramiques poreux. En circulant à travers ces éléments céramiques, l’air environnant se réchauffe jusqu’à atteindre une température d’environ 700°C. Cette chaleur est ensuite transférée à une chaudière de récupération, où l’eau qu’elle contient est alors transformée en vapeur.

Cette vapeur actionne une turbine, convertissant ainsi l’énergie thermique en courant électrique. En fonctionnement nominal, la centrale fournira une puissance de 1,5MWe. Un accumulateur de chaleur servira à palier aux aléas du rayonnement solaire (lors du passage de nuages) pour assurer une production d’électricité moins fluctuante. Au total, 1.000MWhe devraient ainsi être produits chaque année et injectés sur le réseau électrique.

La tour expérimentale sera l’occasion inédite de tester, démontrer et optimiser une nouvelle technologie allemande. Les résultats de cette expérimentation doivent servir de référence aux futurs projets commerciaux sur les marchés du sud de l’Europe et de l’Afrique du Nord, zones géographiques où réside le plus gros potentiel des centrales solaires thermiques.

La mise en service est prévue pour la fin 2008, suivie de deux ans de fonctionnement expérimental. A la fin du projet, la tour continuera à être exploitée pour la production d’électricité solaire. En vue d’améliorer continuellement la compétitivité de cette technologie, le projet s’accompagnera d’un programme de recherche de plusieurs années au cours desquelles seront développées diverses méthodes d’optimisation (exemple : modèle informatique dynamique de l’installation pour une optimisation en temps réel).

Le projet, d’un coût total de 23 millions d’euros, est cofinancé par le Ministère fédéral de l’environnement (BMU) à hauteur de 4,1 millions d’euros. Depuis 2001, 36 millions d’euros ont été alloués par le BMU pour le financement de projets dans le domaine de l’énergie solaire.

Partagez l'article

 



            

Articles connexes

Poster un Commentaire

6 Commentaires sur "Lancement des travaux d’une tour solaire en Allemagne"

Me notifier des
avatar
Trier par:   plus récents | plus anciens | plus de votes
Jean-Charles
Invité
Bonjour, cet article est confondant sur de nombreux points. 1 – je ne connais rien au foot mais un terrain de foot fait un ha, et non pas plus de cinq : 16 ha, c’est 16 terrains de foot, pas 3. 2 – si vous voulez voir ce genre de centrale “innovante”, “unique en son genre” allez à Odeillho (Pyrénées Orientales) où il y en a une, achevée en 1968 et qui pourrit depuis plus de vingt ans parce que ce jouet coûteux ne marche qu’avec des coûts délirants. 3 – Dans les “Pays du Sud”, où j’habite, sur 16… Lire plus »
Steve
Invité
La centrale solaire de Odeilho n’a pas et n’a jamais eu vocation à produire de l’électricité. Par contre la technologie des tours solaires a déjà été expérimentée entre 1982 et 1989 à Manzanares (Espagne). Ce qui réduit considérablement le prestige de ce nouveau projet, même sa hauteur reste moins ambitieuse que le projet australien (1000m). Ceci étant, les 250 000 m² de modules photovoltaiques installés en Bavière produiront plus, et pour moins cher. L’avantage des tours solaires sur le photovoltaique réside uniquement sur la probalité d’optimiser la production d’énergie lorsque le delta de température augmente en fin de journée entre… Lire plus »
Sola
Invité
Attention Steve à ne pas confondre : – les “cheminées solaires” : un petit prototype testé à Manzanares en espagne dans les années 80, la technologie doit encore faire ses preuves, et n’est pas encore économiquement viable aujourd’hui. Il y a deux gros projets qui n’avancent pas trop en australie et en espagne -les “tours solaires” thermodynamiques à concentration. testées en espagne, aux états-unis, en France depuis les années 80 (70?)… Et avec une première centrale commerciale de 11MW inaugurée en 2006 en espagne : la PS10. Les perspectives d’accroissement des rendements énergétiques sont importantes. Il est donc nécessaires de… Lire plus »
Serge
Invité
Bonjour, Que d’erreurs inadmissibles. – Odeillo, dans les Pyrénées Orientales, s’écrit : O D E I L L O. – Il n’y a pas de centrale solaire à Odeillo. – IL y a un Four solaire , un des plus grands du monde. – Il ne pourri pas, il est en pleine activité. Ce laboratoire du CNRS n’a jamais cessé son travail de Recherche sur les hautes températures, les matériaux pour l’espace, la conversion énergétique … etc, depuis 1968. – Il faut bien comprendre qu’il y autant de différence entre un four solaire et une centrale solaire, qu’il y en… Lire plus »
Badratunisie
Invité

je suis tunisien je cherche un partanariat avec kalkun pour demarer une usine specialsie au rayenoment solaire avec les lois 72 cad pas de tax on est favorie et notre etat nous encourage a donner les permission

Guydegif(91)
Invité
…”La mise en service est prévue pour la fin 2008” Cet article initial de sept 2007 donc il y a un peu plus de 2 ans….mérite une réactualisation par Enerzine avec un bilan au bout de 2 ans. Plutôt que des plans sur la comète…ce projet a-t-il donné ce qui était attendu ou mieux? Quelles conclusions peut-on en tirer au niveau UE, vu la latitude de Jülich, pas mal d’autres sites, dont des sites français pourraientcapitaliser sur l’expérience et les enseignements acquis à Jülich…. A plusieurs, on est plus fort ! Mutualisons ! Yes, we can !…encore une fois !… Lire plus »
wpDiscuz