Lancement d’une consultation sur l’éolien en mer

Le ministère de l’Ecologie lance une concertation sur chaque façade maritime française, afin d’accélérer le développement de l’éolien en mer.

Les préfets des régions Bretagne, Pays de la Loire, Haute Normandie, Aquitaine et Provence-Alpes Côte d’Azur, ont ainsi été sollicités pour planifier et accélérer le développement de l’éolien en mer.

Ils devront, d’ici le 15 septembre, fournir un document de planification de développement de l’éolien. Pour chaque façade maritime, une instance de concertation et de planification rassemblera l’ensemble des parties prenantes, qui devront déterminer des zones propices au développement de l’éolien en mer, en fonction des diverses contraintes : usage de la mer, radars, réseau électrique…

Cette procédure s’intègre dans l’objectif fixé par le Grenelle, qui prévoit 23% d’énergies renouvelables dans la consommation d’énergie d’ici 2020, et une capacité éolienne en mer de 5 à 6000 MW.

Pour y parvenir, le ministre de l’Ecologie Jean-Louis Borloo mise sur la simplification des procédures qui supprimera les zones de développement éolien (ZDE) et les procédures d’urbanisme.

[Corrigé le 11/03 à 11:05]

 

Partagez l'article

 



Articles connexes

Poster un Commentaire

13 Commentaires sur "Lancement d’une consultation sur l’éolien en mer"

Me notifier des
avatar
Trier par:   plus récents | plus anciens | plus de votes
benkebab
Invité
Aux pourfendeurs de moulins de tous bords, qui je n’en doute pas vont vivement réagir à cette nouvelle, je me permets de souligner le passage de l’article: “Cette procédure s’intègre dans l’objectif fixé par le Grenelle, qui prévoit 23% d’énergies renouvelables dans la consommation d’énergie d’ici 2020.” Nous nous sommes engagés à atteindre cet objectif, qui sera peut-être renforcé par ceux à venir de Copenhague (et vraisemblablement pas atteint… mais bon). Alors avant de nous déb aller les bienfaits de l’atome, qui malgré les tentatives de notre cher président et de ses ministres ne se fera jamais poasser pour une… Lire plus »
Thierry b.
Invité

Ce type d’erreur est inadmissible : “dont une production d’éolien en mer de 5 à 6000 MW” Faut-il encore rappeler que la production énergétique s’exprime en MWh et non en MW (qui correspond à la puissance)?! Aussi il faut dire sur combien de temps est calculée cette production…

Fim
Invité

c’est une capacité dont on parle ici donc c’est bien en MW qu’on l’exprime. donc on peut imaginer que 6000 MW à 2800h par an (en offshore, on va dire que c’est un minimum), la production espérée serait de 16 800 GWh ou 16,8 TWh, soit sur les 500 qu’on produit par an 3,4 %.

Choukroune
Invité

Le Grenelle prévoit 23% d’énergies renouvelables dans la consommation d’énergie d’ici 2020 ?  23 % toutes énergies confondues? Ou bien 23% d’énergie électrique ?      

Duchnok
Invité
Francis NIMAL, Ingénieur centralien de 68 ans L’éolien maritime a en effet besoin d'”être accéléré”. Alors que sa prévision est de 1000MW en 2010, comme participation à 13500MW devant assurer l’engagement de 21% d’électricité renouvelable à cette date, un seul projet a obtenu son permis de construire en septembre 2008 à Veulette sur mer (21 éolienne de 5MW soit 105MW, entre FECAMPS et DIEPPE), et n’est toujours pas en construction. Il reste à la revue SYSTEMES SOLAIRES à faire l’inventaire des projets qu’on nous ressase depuis 5 ans, sans jamais dire que les côtes française sont inadaptées à recevoir de l’éolien,… Lire plus »
Duchnok
Invité
Les lecteurs d’ENERZINE sont “durs” avec les journalistes à leur demander de savoir faire la différence entre un kW et unkWh: c’est à longueur de journée dans les medias, à la télé, à la radio, dans les gazettes! Il ne faut pas confondre “énergie renouvelable” et “électricité renouvelables”: les 21% d’electricité renouvelable pour 2010, cela date de 2001 à ma connaissnace, du temps de COCHET, qui nous fait toujours bien nous marrer!. Les “3 vingt”, c’est 20% d'”énergie renouvelable” pour 2020, portés à 23%, (dont 35% d’électricité). et réduction de 20% d’émission de CO2 (30% si tout le monde est daccord). Des irresponsables signent… Lire plus »
Clobison
Invité
Je milite dans une association contre un projet de parc éolien prévu à 7 Km d’une côte hautement touristique et implanté sur un plateau rocheux qui est peut-être le plus intéressant lieu de la Bretagne Sud où la biodiversité marine est encore sauvegardée. C’est un bel exemple de la stupidité du Grenelle de l’environnement qui au nom  de théories souvent contestées, et sous la pression de lobbys puissants, s’ingénie à détruire un environnement actuel, parfois irremplaçable ( les mesures dites compensatoires sont en effet un leurre !). L’argent dilapidé dans de telles opératons serait mieux employé dans deux directions à mon avis complémentaires… Lire plus »
phigoudi
Invité
Franchement, je vois mal ce que vous avez à reprocher au projet dont vous parlez. On est à 7 km au large, donc à peine visible. Quant aux fonds marins, il ne faut pas exagérer : ce ne sont pas les bases des machines ( des blocs de bétons coulés sur le fond, je suppose) qui vont perturber l’écosystème ; dans quelques années, ces blocs de béton seront complètement intégrés et ne dégraderont rien du tout. Nous avons tous beoin de cette énergie. Si, à chaque site pressenti, une association vient dire “ah non, pas chez nous”, on n’y arrivera jamais… Lire plus »
Clobinson
Invité

Vous commettez une erreur d’appréciation: le phare de 3O m. de haut qui se situe à l’extrémité du site envisagé, est visible à l’oeil nu d’une plage à 12 km de distance. Qu’en sera-t-il des moulins à vent hauts de 95 + 60 m (machine + pales) dont l’alignement barrera l’horizon ? Au surplus, nous ne sommes pas totalement négatifs; nous demandons seulement au promoteur de s’éloigner un peu de la zone à protéger et de la côte, sur un banc à même profondeur que le plateau qu’il vise. Mais bien sûr cela pourrait réduire un peu les profits attendus…

Dan1
Invité

Pour calculer approximativement la portée d’un phare en km, on utilise la formule 3,6 x racine carrée de H en mètre. On peut aussi s’en servir pour définir à quelle distance un objet est potentiellement visible. Le haut d’un objet d’une hauteur de 100 mètres est théoriquement visible à 3,6 x 10 = 36 kms. Si l’observateur sur la plage a les yeux à 1,6 mètre du sol il faut rajouter 4,5 kms. Donc la nacelle d’une éolienne offshore placé à 100 mètres de hauteur est théoriquement visible à 40 kms depuis la plage… avec de bon yeux et une très bonne météo. 

stef
Invité

Tant mieux si Cochet vous fait marrer, en attandant vous me faites bien rigoler également. Et ce dès le début de votre post. Quel est l’intérêt d’écrire “ingénieur centralien de 68 ans” ? C’est pour paraître comme quelqu’un d’important ? Chacun écrit ses diplômes au début d’un post, comme ça on peut juger de la qualité de la personne ? Pour en revenir aux énergies renouvelables, pouvez-vous m’expliquer en quoi le photovoltaÎque est une énergie “pourrie”, et pourquoi elle est condamnée à rester insignifiante ?

pasnaif
Invité
qu’un ingénieur expérimenté parle technique, donc d’un sujet qu’il est en droit de comprendre? Au moins que vous ne soyez adepte du “nivellement par la médiocrité” votre remarque est stupide. Pour les commentaires du genre “yakafokon”, leur contribution à la clarté du débat ne me saute pas aux yeux. Il est évident aux yeux de tous que tous ces politicards et media complicent qui nous annoncent des % de plus en plus haut et de plus en plus tard, ne font que gonfler une bulle médiatique pour les rares imbéciles qui y croient. Loesque ce n’est pas réalisable, inutile d’en… Lire plus »
stef
Invité
Oulà non, je suis loin d’être vexé ! Je n’ai absolument pas à rougir de son niveau d’étude. Seulement je trouve ça un peu ridicule de mettre comme ça au premier plan son CV. Comme si le fait d’être ingénieur centralien de 68 ans donnait plus de crédit à son discours… Et ce que je voulais dire dans mon commentaire n’est pas du tout yakafokon (puisque j’ai souligné que c’est surement avec raison que des gens trouvaient ces objectifs impossibles à atteindre… donc pas de yaka). Je soulignais juste le fait qu’il est facile d’un côté de dire “on n’y… Lire plus »
wpDiscuz